Planète

La chaleur brise la plus grande plate-forme glaciaire en Arctique

ActualitéClassé sous :Terre , eau douce , glacier

-

La plate-forme glaciaire de Ward Hunt, située à 800 kilomètres du Pôle Nord le long de l'île canadienne de Ellesmere, s'est brisée en deux parties principales et une myriade de petits îlots. La rupture s'est produite brutalement, en une année, mais des changements inquiétants se faisaient jour depuis longtemps.

Crédits : www.cirs.net

La barrière de glace avait ainsi perdu près de la moitié de son épaisseur en vingt ans, passant de 45 mètres en 1980 à 25 mètres, et 90% de sa surface par rapport au début du XXe siècle.

Les scientifiques canadiens et américains qui ont assisté à dislocation de Ward Hunt via le satellite RADARSAT pensent que le phénomène est dû au réchauffement climatique global, lié à la production humaine de gaz à effet de serre ainsi qu'à d'autres facteurs atmosphériques et océaniques.

Ils redoutent maintenant la disparition de l'écosystème microbien qui s'était développé dans cette région très particulière.

En se brisant, la plate-forme glaciaire a en effet libéré l'eau douce d'un lac qui surplombait plus de 300 mètres d'eau salée. Des conséquences plus larges sont également à craindre car les eaux froides et salées de l'océan Arctique et de l'Atlantique Nord jouent un rôle déterminant dans la circulation des courants qui transportent la chaleur à travers le globe.

Et de ce point de vue, l'apport important d'eau douce provenant de ruptures comme celle de Ward Hunt apparaît préoccupante.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi