Alors que de nouveaux travaux éclairent leur intelligence, les orangs-outans continuent d’être menacés par la déforestation. © darock, Fotolia

Planète

Les orangs-outans aussi « parlent » du passé

ActualitéClassé sous :singe , primate , orang-outan

Étymologiquement, orang outan signifie « homme des bois ». En effet, les similitudes entre ce primate et l’être humain sont nombreuses. Mais la dernière découverte pourrait tout de même nous surprendre. Comme nous, les orangs-outans savent « parler » du passé, d'évènements qui se sont produits.

Lorsque des orangs-outans repèrent un prédateur, ils émettent un son bien particulier, semblable à celui d’un humain qui bafouille. Objectif selon les scientifiques : avertir aussi bien le prédateur qu’il est démasqué et les autres singes qu’il y a danger. Un comportement fréquent dans le monde animal. Mais surprise aujourd’hui : des chercheurs de l’université de Saint Andrews (Écosse) rapportent avoir entendu des orangs-outans émettre ce son après disparition du prédateur.

Ou du faux prédateur. Puisque pour le besoin de leur étude, ce sont les chercheurs qui se sont déguisés en tigres, espérant forcer la réaction vocale des singes. C’est ainsi qu’ils ont pu constater que les femelles — pour mieux protéger leurs petits ? – avaient tendance à attendre le départ du prédateur pour sonner l’alerte. Il s’agirait là de la première preuve que des primates — autres que l’Homme — sauvages sont capables de « parler » du passé.

La notion de référence déplacée dans le temps — le fait de parler du passé ou du futur — est commune à toutes les sociétés humaines. Comment a-t-elle a pu émerger au cours de l’évolution ? Cela reste mystérieux. Mais la découverte de la capacité des orangs-outans à « parler » du passé pourrait éclairer les chercheurs. © zinkevych, Fotolia

Éclairer l’évolution du langage

Ne pas répondre immédiatement à un stimulus est considéré comme un signe d’intelligence. C’est un talent qui va de pair avec d’autres capacités, comme la mémoire à long terme ou la communication intentionnelle plutôt qu’instinctive, et le contrôle précis des muscles laryngés qui ont conduit à l’évolution du langage.

Les chercheurs voyaient dans le fait de savoir discuter d’événements importants du passé, un simple élément cognitif constitutif du langage. Mais ces nouvelles découvertes leur laissent désormais imaginer une tout autre importance à cette capacité. Elle pourrait s’inscrire dans l’évolution du langage lui-même.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Ne ratez aucune offre ou code promo Groupon et profitez d'une réduction !

Cela vous intéressera aussi

Les derniers orangs-outans de Bornéo filmés dans leur habitat naturel !  Menacé par la perte de son habitat, l’orang-outan de Bornéo, endémique de cette île, est en voie de disparition. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) travaille au quotidien à sa sauvegarde et sa protection grâce à divers projets. Au cours de cette vidéo, il est possible de voir évoluer l’espèce dans les derniers bastions de son milieu naturel.