Le documentaire, produit en 2012, traite du problème des déchets au niveau mondial ; il n'est sorti que le 16 novembre 2016 en France. Le film suit l’acteur Jeremy Irons dans différents pays : Indonésie, Islande, Liban et France.
Cela vous intéressera aussi

Chaque année nous jetonsjetons des milliards de sacs plastiques et des milliards de tonnes de déchets ménagersdéchets ménagers. Ils ne disparaissent pas instantanément dans la nature et causent de nombreuses pollutions. Du 19 au 27 novembre, la semaine européenne de réduction des déchets nous invite à réfléchir aux conséquences de la surconsommation sur l'environnement. Un documentaire sorti la semaine passée en France, Trashed, traite justement de ce sujet et propose des alternatives au fléau des déchetsdéchets dans le monde.

Le film qui a été produit en 2012 suit Jeremy Irons dans sa découverte de l'étendue du problème des déchets dans le monde : en Islande, en Indonésie, au Liban et en France. L'acteur part à la rencontre de scientifiques, de politiciens et d'habitants dont la santé et le quotidien ont été impactés par la pollution liée aux déchets. Ainsi les eaux de la rivière Ciliwung en Indonésie sont particulièrement polluées par les déchets, dont les plastiquesplastiques. Les enfants s'y baignent pourtant...

Bande-annonce du film Trashed. © Trashed, Youtube

Le fléau des plastiques dans l’océan

Sur un bateau dans le Pacifique Nord, Jeremy Irons se retrouve face à la réalité du « vortexvortex de déchets du Pacifique nord », une vaste étendue de déchets plastique qui flottent à la surface. Le spectateur apprend que des dioxines et d'autres polluants organiques présents dans les plastiques sont absorbés par les poissons : ceux-ci accumulent des moléculesmolécules toxiques et peuvent se retrouver dans notre assiette.

Le documentaire a été réalisé par Candida Brady et a été sélectionné au Festival de Cannes. Sur le site Internet dédié au film, Jeremy Irons explique qu'il est « urgent que les solutions les plus imaginatives et les plus productives à ce sujet gênant soient comprises et partagées par le plus grand nombre possible de communautés dans le monde. C'est là que les films peuvent jouer un rôle si important, en éduquant la société, en apportant des sujets "difficiles" au public le plus large possible. »