La Grande Barrière de Corail a perdu 50 % de ses coraux en 30 ans. © Coral_Brunner, Adobe Stock
Planète

La Grande Barrière de Corail a diminué de moitié ces 30 dernières années

ActualitéClassé sous :Grande Barrière de Corail , coraux , blanchissement des coraux

Victime d'épisodes de blanchissement importants ces dernières années, la Grande Barrière de Corail se réduit comme une peau de chagrin. Une nouvelle étude estime que le plus grand récif corallien du monde a perdu plus de la moitié de ses habitants depuis les années 1990.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Pourquoi certains coraux deviennent subitement fluo  Lorsqu’il est soumis à la pollution ou à une eau trop chaude, le corail subit un blanchissement qui aboutit souvent à sa mort. Mais il dispose d’un ultime moyen de défense : produire des pigments fluorescents qui agissent comme une «crème solaire» pour la protéger de la lumière et attirer les algues symbiotiques. 

La Grande Barrière de Corail est la communauté corallienne la plus vaste du monde. Sur 348.700 km2, environ 400 espèces de coraux offrent un abri, un lieu de reproduction ou de chasse à de nombreuses créatures marines.

Malheureusement, cet écosystème luxuriant est en sursis. Une étude menée par l'ARC Centre of Excellence Coral Reef Studies indique que 50 % des coraux ont disparu depuis les années 1990.

Les coraux grandissant en forme de disque ou de « table » se font de plus en plus rares dans la Grande Barrière de Corail. © Andreas Dietzel

50 % des coraux ont disparu en 30 ans

L'étude menée par les scientifiques de l'ARC vient d'être publiée dans Proceedings of The Royal Society B. Elle présente les résultats d'un suivi des communautés coralliennes et leur taille fait entre 1995 et 2017. Les résultats sont sans appel, la Grande Barrière de Corail perd ses habitants : « Nous avons trouvé que le nombre de petits, moyens et grands coraux de la Grande Barrière de Corail ont décliné de plus de 50 % depuis les années 1990 », explique le coauteur de l'étude, Terry Hughes.

Ce déclin a lieu aussi bien en eaux profondes que dans les eaux superficielles. Toutes les espèces de coraux sont concernées, mais les plus vulnérables sont les coraux à branches et les espèces grandissant sous la forme de grand disque. Selon Terry Hughes, ce sont ces espèces-là qui ont le plus souffert lors des épisodes de blanchissement sans précédent qui ont eu lieu en 2016 et 2017.

Les scientifiques s'inquiètent sur les capacités de résilience de la Grande Barrière de Corail car les juvéniles et les coraux adultes en âge de se reproduire se font plus rares. Le réchauffement climatique est le moteur des vagues de chaleur qui menacent de blanchir les coraux australiens. Fin 2019-début 2020, l'Australie a connu des vagues de chaleur sans précédent.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !