Planète

Un site pour suivre la pollution aux pyralènes

ActualitéClassé sous :développement durable , médecine , PCB

-

La pollution des cours d'eau par les PCB, ou pyralènes, reste d'actualité malgré l'interdiction de ces produits depuis 1987. Une directive européenne impose un inventaire des teneurs dans les eaux douces et à la mise en place de plans d'élimination. Un nouveau site Web permet de commencer à faire le point.

Les anguilles, comme d'autres poissons d'eau douce, accumulent des polluants présents dans les cours d'eau. © Fabvirge / Flickr - Licence Creative Commons (by-nc-sa 2.0)

Consulter la teneur en polychlorobisphényles, ou PCB, ou encore pyralènes, des poissons et des sédiments dans les cours d'eau et plans d'eau français, c'est désormais possible grâce au nouveau site Internet sur la pollution des eaux en France, mis en place par l'Office national des eaux et des milieux aquatiques (Onema). Le site consacre une section spéciale aux PCB. Interdits en Europe depuis plus de 20 ans, ces produits chimiques peuvent en effet être présents dans la chair de nombreux poissons d'eau douce.

En 2008, des prélèvements ont été effectués sur 107 sites d'échantillonnage, essentiellement situés dans le Nord-Pas-de-Calais, en Picardie, en Ile-de-France et en Rhône-Alpes. Les résultats des analyses réalisées en 2009 seront disponibles « dans le courant de l'année 2010 ». Objectif : cartographier la contamination des fleuves, rivières et lacs, ainsi que des poissons d'eau douce comme l'anguille ou la carpe. Ces analyses permettront notamment d'améliorer la connaissance du risque sanitaire et sa prévention.

Un réel risque pour la santé

Dans le même temps, les préfectures de la Gironde et de la Charente-Maritime ont interdit « la pêche, la consommation et la commercialisation des anguilles adultes et des aloses feintes dans l'estuaire de la Gironde en raison d'un risque potentiel pour la santé humaine ». Elles rappellent que « la consommation fréquente de poissons qui stockent ces substances dans leur graisse présente un risque pour la santé humaine en particulier chez les femmes en âge de procréer et les enfants de moins de trois ans ».

Très utilisés en France dans les années 1930 dans l'industrie, les PCB sont des composés organiques aromatiques fortement chlorés. Après avoir durablement contaminé les cours d'eau, ils sont interdits à la vente et à la fabrication en Europe depuis plus de 20 ans.

Cela vous intéressera aussi