Planète

A Bangkok, le réchauffement climatique sur la table des négociations

ActualitéClassé sous :développement durable , Conférence des Nations Unies sur le changement climatique , changement climatique

Les représentants de 190 pays se réunissent durant une semaine à Bangkok sous l'égide de l'Onu pour discuter des actions à entreprendre. Au menu : un plan de travail pour les deux années à venir.

Le Rio Renato, dans la forêt amazonienne. Une région qui capte les gaz à effet de serre plus qu'elle n'en émet © De leoffreitas / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

En décembre dernier, la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Bali avait inauguré l'après-Kyoto dans une ambiance plutôt houleuse. Le premier objectif de cette réunion avait été atteint : fixer un calendrier pour 2008 et 2009. Durant ces deux années, une série de conférences devront aboutir à un accord qui prendra effet en 2012, quand se terminera le programme de Kyoto. La première d'entre elles vient de démarrer à Bangkok, en Thaïlande, et durera une semaine.

Cette réunion devra remettre sur la table de travail le second thème de Bali, qui avait peu avancé : définir les grandes lignes de l'accord final de l'après-Kyoto. Pour l'instant, les Etats en sont plutôt à confronter leurs divergences. Les Etats-Unis et le Japon rechignent à se lancer dans des objectifs chiffrés. De leur côté, les pays dits émergents réclament de l'aide tandis que l'Union européenne veut, elle, s'engager sur des efforts plus ambitieux.

Un menu chargé

Les quelque mille représentants qui entament les discussions ont donc de bons sujets de négociations. Dans ce menu chargé, les invités auront probablement droit, en guise d'entrée, à des discussions sur les moyens envisageables, en particulier dans les pays industrialisés. Au dessert, l'Union européenne annoncera son idée de limiter le réchauffement à 2 °C par rapport à l'ère préindustrielle. Un autre chiffre sera évoqué, celui de la réduction des émissions de gaz à effet de serre : 10, 20, 30 ou 40 % ?

Le plat de résistance sera probablement le point de désaccord sur la manière de réduire ces émissions. Les uns veulent des actions pays par pays, voire une réflexion planétaire, d'autres préfèrent des mesures dans chaque branche industrielle.

Les négociateurs ont encore du temps. Bangkok n'est que la première des quatre réunions qui se dérouleront en 2008. L'étape suivante se déroulera à Bonn au mois de juin.

Cela vous intéressera aussi