Une expédition financée par la marine américaine a repéré un dauphin aux caractéristiques inhabituelles au large de l’île Kauai, à Hawaï. L’analyse génétique d’une biopsie de l’animal a montré que c’était un hybride entre deux espèces distinctes de dauphins.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les bélugas du Nunavut vus par Florian Ledoux Lors de sa traversée du Canada en voilier, le photographe et amoureux de la nature Florian Ledoux a saisi des images rares et émouvantes, notamment depuis un drone. Nous sommes ici au Nunavut, en été, quand les bélugas, ces grands cétacés blancs, sont remontés vers le nord et s'installent, par centaines, dans des eaux peu profondes.

C'est le premier hybridehybride de la sorte formellement identifié par la génétiquegénétique : son père serait un dauphin à becbec étroit et sa mère un dauphin d'Électre. Le cétacé a été repéré en août 2017 par des chercheurs du collectif Cascadia Research, au cours d'une expédition de deux semaines visant à étudier la faunefaune autour de la base navale de Barking Sands à Hawaï.

D'après le rapport de l'équipe de scientifiques, cinq espècesespèces de dauphins ont été identifiées. Les animaux les plus fréquents étaient des dauphins à bec étroit ou Sténo, de l'espèce Steno bredanensis. Parmi les autres animaux, certains appartenaient à deux autres espèces fréquentes dans cette région : des dauphins à long bec Stenella longirostris et des Tursiops.

Mais deux autres espèces identifiées étaient plus rares dans les eaux d'Hawaï : des dauphins d'Électre Peponocephala electra et des dauphins tachetés pantropicaux Stenella attenuata. De plus, en étudiant les photographiesphotographies, les chercheurs ont repéré un animal inhabituel, qu'ils soupçonnaient être un hybride. Ce dauphin présentait des caractéristiques morphologiques (tête, pigmentationpigmentation...) intermédiaires entre deux espèces bien différentes : le dauphin Sténo et le dauphin d'Électre.

L’hybride est le dauphin situé à l’avant. À côté se trouve un dauphin d’Électre. © Kimberley A Wood/Cascadia Research

L’hybride est le dauphin situé à l’avant. À côté se trouve un dauphin d’Électre. © Kimberley A Wood/Cascadia Research

L'équipe a pu obtenir une biopsiebiopsie de l'animal grâce à une arbalète équipée d'une flèche spéciale qui évite de pénétrer trop profondément dans les chairs et ramène un échantillon de peau. L'individu était un mâle et ses mitochondriesmitochondries avaient de l'ADNADN correspondant à des dauphins d'Électre. Les chercheurs ont étudié 14 sites dans l'ADN où les deux espèces diffèrent. L'analyse génétique a confirmé que c'était un hybride sur 11 de ces 14 sites ADN. Cet individu est le premier hybride identifié entre ces deux espèces. Les dauphins d'Électre sont plutôt rares dans les eaux d'Hawaï, même si les scientifiques ont identifié un groupe important de ces animaux avec 200 à 300 individus. Peut-être que la mère de l'hybride, un dauphin d'Électre, a eu des difficultés pour trouver un partenaire, ce qui expliquerait qu'elle se soit reproduit avec un dauphin Sténo.

Un hybride né du croisement entre deux espèces différentes

Bien que rares, d'autres cas d'hybrides chez les cétacés ont été décrits. Par exemple, le grand dauphingrand dauphin et la fausse orque, qui appartiennent tous deux à la grande famille des Delphinidae, peuvent donner naissance à un petit wholphin ou whalphin (contraction de whale et dolphin en anglais). De la même façon, un bélouga et un narvalnarval peuvent être les heureux parents d'un narluga.

Le saviez-vous ?

Un hybride est issu du croisement entre deux espèces différentes. Ainsi la mule est issue du croisement entre une jument et un âne. En général, ces hybrides ne peuvent pas se reproduire.

Si un hybride ne crée pas à lui seul une nouvelle espèce, de tels croisements peuvent participer à la création de nouvelles espèces. Ainsi, récemment, des chercheurs ont montré la création d'une nouvelle espèce de pinsonspinsons en seulement deux générations sur les îles Galápagos. Pour l'instant, on ne sait pas si le dauphin hybride dont il est question ici pourrait se reproduire et avoir des descendants.

Voir aussi

Galápagos : une nouvelle espèce apparaît en seulement deux générations

Ce projet de recherche avait pour objectif d'étudier les cétacés vivant près de la base militaire car les activités navales, notamment celles qui utilisent des sonarssonars, peuvent perturber ces animaux, car ils interfèrent avec les fréquencesfréquences utilisées par les dauphins pour communiquer.