© Walter Surface Technologies
Maison

Soudage TIG : quels avantages, avec quel matériel le réaliser ?

Question/RéponseClassé sous :Bricolage , soudure , Soudure à l'arc

Le soudage TIG peut s'utiliser avec tous les types de métaux. Il se pratique à l'aide d'un poste à souder et d'accessoires spécifiques, pour des soudures hétérogènes aussi bien qu'homogènes. Des différents procédés de soudage à l'arc, c'est celui qui offre la plus haute qualité d'assemblage.

Cela vous intéressera aussi

Le soudage TIG permet d'assembler l'acier, l'aluminium, le cuivre, l'inox... dans un large éventail d'épaisseurs. Il se pratique notamment en carrosserie et en chaudronnerie. Les soudures sont précises et soignées.  Le travail est propre et ne génère ni fumée ni résidu. L'absence de laitier supprime les risques d'inclusion dans le métal fondu. La soudure finie ne requiert pratiquement pas de nettoyage, contrairement au soudage à l’arc conventionnel.

Une électrode infusible sous protection gazeuse

Le soudage TIG utilise une électrode de tungstène (ou d'un alliage de tungstène) protégée par un gaz inerte. D'où son nom, qui est l'acronyme de « Tungsteen Inerte Gas ». Le gaz est principalement de l'argon ou de l'hélium. Il est conditionné en bouteille (de diverse contenance) munie d'un détendeur, que l'on raccorde au poste à souder via un tuyau normalisé. L'électrode se compose de pièces interchangeables en cas d'usure ou de casse. Montée dans une torche à souder, elle peut être ou non refroidie par air.

1. Poste à souder TIG - 2. Torche de soudage sur câble - 3. Buse céramique - 4. Électrode de tungstène - 5. Mandrin - 6. Tête de torche - 7. Pince porte-électrode sur câble - 8. Pince de masse sur câble – 9. Bouteille de gaz avec détendeur © Stamos

Soudage TIG AC/DC, une question d’intensité

Une étincelle jaillissant à haute fréquence (HF) provoque l'amorçage de l'arc électrique entre l'électrode et les pièces à souder. Le gaz inerte, qui sort lorsque l'on actionne la gâchette de la torche, protège le métal en fusion de l'air ambiant. Le cordon de soudure peut se réaliser avec ou sans métal d'apport. Dans les deux cas, l'électrode ne fond pas pour participer à la formation du joint. Mais elle doit être suffisamment proche des pièces à assembler pour créer l'arc électrique.

L'énergie nécessaire au soudage TIG peut provenir d'une source de courant continu (CC ou DC pour « Direct Current »). Cette solution est adaptée au soudage de l'acier carbone, de l'acier inoxydable (30-40 A) ou du cuivre (75-80 A). Le courant pulsé est une alternative ayant pour objet d'obtenir une maîtrise plus fine de l'énergie apportée lors du soudage.

Le courant alternatif (AC) est préféré pour souder l'aluminium, par exemple (intensité de 40 à 50 A). L'alternance des polarités (+ et -) permet à la fois d'éliminer la couche d'alumine protectrice et d'améliorer la pénétration du bain de fusion.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !