C’est toujours lorsque l’été arrive que l'on y pense. Pourtant, certaines mesures qui permettent de garder de la fraîcheur dans l’habitat demandent d’anticiper. Grâce à la campagne « Racontez-vous vos expériences de fraîcheur dans votre habitat ! », lancée sur la plateforme EDF Pulse & You, profitez du vécu des Pulseurs en la matière. Et partagez le vôtre. © stockbob, Adobe Stock
Maison

5 conseils pour conserver la fraîcheur dans un logement

ActualitéClassé sous :Thermique , isolation , climatisation

Lorsque l’été est là, il est toujours possible de mettre en place quelques astuces pour rafraîchir sa maison. Mais les vraies solutions durables en la matière se trouvent bien plus tôt dans l’année. Vous avez des expériences à ce sujet ? Futura vous invite à nous partager vos idées sur les solutions innovantes pour conserver la fraîcheur dans votre habitat en été ! Rendez-vous sur la première plateforme de co-innovation EDF Pulse & You, rejoignez la communauté pour aider à trouver les meilleurs moyens de profiter d’un habitat où il fait « bon ».

Cela vous intéressera aussi

Le réchauffement climatique nous promet une hausse globale des températures, mais surtout, des vagues de chaleur plus fréquentes et plus intenses. Comment faire, dans ces circonstances, pour que nos maisons restent un refuge de fraîcheur ? C’est l'une des questions que pose la campagne « Racontez-nous vos expériences de fraîcheur dans votre habitat ! ». Toutes les expériences sont enrichissantes alors, n’hésitez surtout pas à partager la vôtre.

Fraîcheur : préparer sa maison avant l’été

Si vous avez, par exemple, su ou pu anticiper l’été qui commence en réalisant quelques travaux à votre domicile, vous aurez sans doute l’occasion de raconter comment vous profitez de la fraîcheur dans votre habitat. Et de préciser pour quelle solution vous avez opté.

Vous saviez peut-être que jusqu’à 30 % de la chaleur excédentaire entre par les fenêtres. Si elles restent ouvertes, bien évidemment. Mais même lorsqu’elles sont fermées. Pour limiter cet effet indésirable, vous pouvez équiper vos fenêtres de volets isolants. Surtout sur les fenêtres donnant sur le sud ou l’ouest. En la matière, le volet roulant est réputé pour ses performances thermiques. Il faut toutefois s’assurer, avant la pose, que le Plan local d’urbanisme de votre commune les autorise. Dans ce cas, mieux vaut opter pour de l’aluminium, meilleur isolant que le PVC. Concernant les volets battants, le bois apparaît toujours comme le matériau le plus isolant. Pour vos baies vitrées, vous pouvez opter pour des stores bannes ou pour des films protecteurs. Ces derniers réduiront l’effet chauffant du soleil tout en laissant passer la lumière.

Autre aménagement à prévoir en amont : la végétation. Disposées à l’intérieur de la maison, les plantes apportent de la fraîcheur par évapotranspiration. À l’extérieur, elles créent des zones d’ombres sur et tout autour de votre habitat. Des zones d’ombres comme autant de remparts contre les fortes chaleurs. Si votre toit est plat ou présente une faible pente — de moins de 35° —, pourquoi ne pas y installer une toiture végétalisée. Car le toit est l’autre endroit par lequel la chaleur pénètre une maison. Il est ainsi annoncé qu’un toit végétal permet, en été, de faire baisser la température intérieure de 4 °C.

L’installation de fenêtres à double vitrage est un incontournable en matière d’isolation et donc de maintien de la fraîcheur à l’intérieur de la maison. Là encore, des travaux à réaliser de préférence avant l’arrivée des fortes chaleurs. © Kekyalyaynen, Adobe Stock

De la peinture à l’isolation

Si votre maison a besoin de se refaire une beauté, profitez-en aussi pour repeindre votre façade — surtout le côté le plus exposé au soleil — avec des couleurs claires. Et n’oubliez pas que certains matériaux, plus que d’autres, renvoient la chaleur du soleil. C’est le cas de la pierre, du plâtre ou de la chaux. De quoi constituer un barrage supplémentaire.

Concernant la toiture, certains optent aussi désormais pour l’usage de matériaux réfléchissants. De couleur claire, ils limitent grandement l’absorption de la chaleur reçue par la toiture. Jusqu’à faire baisser la température de quelque 70 °C à seulement 30 °C.

Dès le printemps, vous pouvez aussi vous lancer dans une chasse aux fuites d’air. De l’encens allumé dans la maison et un œil de lynx à l’extérieur vous aideront à les repérer. Il ne vous restera plus qu’à les colmater.

Tout ceci ne saurait bien sûr se substituer à une bonne isolation. En la matière, il est conseillé de commencer par la toiture et de continuer par les murs pour finir par les sols. Après tout ça, vous devriez pouvoir profiter d’une maison où il fait « bon ». Et finalement, été comme hiver !

Sujet réalisé en partenariat avec les équipes d’EDF

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !