Perdu dans ses pensées, le Robot Elvex rêve. © grandfailure, Adobe Stock
Sciences

Le robot qui rêvait

Robot Dreams
Isaac Asimov
LivreClassé sous :science-fiction , Asimov , Isaac asimov

Asimov, avec cette nouvelle Le Robot qui rêvait, reçoit le prix Locus de la meilleure nouvelle en 1987. Dans ce récit, l'écrivain se plait à envisager l’éventuelle révolte des robots, ces derniers faisant fi pour la première fois des fameuses Trois lois de la robotique. Cette nouvelle a inspiré le film I, Robot, sorti en 2004.

Résumé du livre

Isaac Asimov - Le robot qui rêvait

Le Robot qui rêvait est un recueil de nouvelles diverses. Certaines font partie de l'univers du Cycle des Robots, d'autres sont simplement de petites histoires sans aucun rapport. Voici le résumé de certaines d'entre elles :

LVX-1, ou Elvex, est un tout nouveau modèle de Robot. Son cerveau positronique, conçu d'une manière totalement novatrice, en fait un modèle unique en son genre : il peut rêver. Susan Calvin, la célèbre robopsychologue, doit déterminer si ce nouveau modèle est fiable. Mais elle est très vite déstabilisée quand elle se rend compte qu'Elvex rêve à la libération de son peuple, les Robots.

« Mettez-moi en prison parce que je veux me tuer. » Ainsi s'introduit le docteur Elwood Ralson à l'officier de police Mankiewicz. Brillant physicien, il est un élément majeur de la recherche atomique de son temps. Son seul souci est sa tendance à vouloir se suicider quand on lui demande de réfléchir trop intensément à un problème. Or, l'armée estime qu'il est le seul capable de développer un nouvelle sorte de bouclier d'énergie qui protégera la civilisation d'une nouvelle guerre nucléaire. Jamais autant de réflexion ne lui a été demandé. Pourra-t-il dominer ses pulsions pour le bien de l'humanité ?

Raymond Gelhorn a une offre à faire au vieux Jacob Folkers. Le vieil homme possède en effet une maison de retraite des plus uniques : il héberge des voitures à la retraite. Ces voitures intelligentes, dotées d'un cerveau positronique extrêmement complexe, sont aussi sensibles que n'importe quel être vivant, et viennent prendre un repos bien mérité dans ce havre. Mais, Mr Gelhorn n'a qu'une idée en tête : racheter à moindre prix ces voitures pour les remettre au travail. Homme de peu de scrupules, il ne connaît pas le refus, et il est prêt à tout pour récupérer les précieux véhicules. Mais c'est sans compter sur l'obstination du vieux Folkers et sur l'intelligence des voitures qui n'entendent pas se faire traiter comme de la vieille ferraille.

Steven Lamorak est un sociologue Terrien, parti à la rencontre du minuscule monde d'Elsevere. Cette petite planète, habitée depuis quelques siècles par des Hommes, a développé un système social et logistique rare et très efficace, où chaque famille est spécialisée dans une tâche bien particulière et se transmet ses devoirs et son savoir de génération en génération. Or un drame survient lorsque la famille Ragusnik décide de faire grève. Affectée au recyclage des déchets, elle est mise au ban de la société depuis des générations, victime des a priori découlant de sa fonction. Frayer avec des manipulateurs d'excréments ? Quelle idée ! C'est l'occasion pour le sociologue Lamorak de se confronter à la culture et aux tabous de la société d'Elsevere, et possiblement d'en être la victime.

Edith Fellowes vient d'être recrutée comme nurse au cœur du complexe scientifique de Stasis S.A. Sa mission : s'occuper d'un petit garçon particulièrement laid du nom de Timmie. Et pour cause, le petit garçon en question est un Homme de Néandertal ramené du passé par une nouvelle technologie révolutionnaire. Mais comment acclimater un tel enfant à notre époque ?

Mythologie

Le cerveau Positronique est l'organe le plus précieux du Robot. Machine à calculer formidable, il est fabriqué sur mesure pour chaque modèle de Robot selon les spécifications de son modèle et de son emploi. Le cerveau positronique est imprégné dès sa fabrication des Trois Lois de la Robotique, garantissant la sécurité des humains pour lesquels le Robot travaillera.

Les Trois Lois de la Robotique sont des dogmes profondément ancrés dans la programmation de chaque Robot. Ces trois lois sont autant de chaînes retenant le robot de se retourner contre son créateur. Elles se présentent ainsi :

Première loi : un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, en restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.

Deuxième loi : un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres entrent en contradiction avec la première loi.

Troisième loi : un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.

Timmie aurait dû grandir comme un Néandertalien normal, au lieu de quoi il est élevé dans le complexe scientifique de Stasis, en plein futur. Une adaptation longue et pénible s'annonce. © Kovalenko I, Adobe Stock

Analyse

Les nouvelles d’Asimov

« Laisse aller mon peuple », dit Elvex à Susan Calvin. On voit ici une référence à Moïse prônant la libération des esclaves juifs. Le parallèle entre robots et esclaves est depuis longtemps établi, mais avec cette nouvelle du Robot qui rêvait, Asimov nous en donne l'ultime illustration. On assiste aussi avec plaisir au retour du Multivac, qui était mentionné dans le premier tome du Cycle des Robots, et qui est au centre de quelques histoires assez bien écrites.

Même si les nouvelles présentes dans ce recueil ne sont pas toutes reliées aux univers qu'Asimov a développés par ailleurs (qu'il s'agisse de Fondation ou des Robots), elles n'en restent pas moins de qualité. Drames, comédies, enquêtes, événements cosmiques, Asimov s'essaye à tous les genres. L'histoire très émouvante d'Edith Fellowes et de l'enfant de Néandertal est particulièrement émouvante.

Toutes les histoires ne sont pas résumées ici afin de garder pour les curieux une part de surprise. Une lecture encouragée qui se déguste comme on savoure une boîte de confiseries aux parfums variés.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur