Un des plus grands dangers du désert d'Arrakis sont les Vers, gardiens de l'Epice. © Stuart, Fotolia

Sciences

Cycle de Dune, Tome1 : Dune

Frank Herbert
LivreClassé sous :science-fiction , Frank Herbert , Cycle de Dune

Dune, livre mythique de Frank Herbert, continue d'inspirer et de fasciner plus de cinquante ans après sa parution en 1965. Il est couronné un an plus tard par les deux plus prestigieux prix de science-fiction, le Hugo et le Nebula, récompensant six années d'écriture pour coucher sur papier cette fresque visionnaire et titanesque. À ce jour, Dune, véritable best-seller vendu à plus de 12 millions d'exemplaires, est un classique du genre.

Résumé du livre

Frank Herbert - Cycle de Dune, Tome1 : Dune

Lorsque l'Empereur décide d'annexer la planète Arrakis au duché Atréides, le duc Leto est conscient qu'il s'agit d'un innommable piège. Autrefois fief de la baronnie Harkonnen, Arrakis est l'une des planètes les plus précieuses de l'univers, car elle seule produit l'Épice. Substance rare et précieuse, l'Épice d'Arrakis permet de produire le Mélange, une drogue permettant de voir l'avenir à court terme. Très prisée chez les Sœurs du Bene Gesserit, indispensable aux voyages interstellaires, vitale pour les Membres de la Guilde des Transports, l’Épice est le rouage qui fait tourner l'Empire. En se voyant confier Arrakis, le duc Leto sait donc que l'Empereur lui a mis une cible sur le dos pour tous les assassins et despotes de l'univers. Il sait que le Baron Harkonnen, ancien propriétaire de la planète et ennemi héréditaire de la famille Atréides, complote déjà pour le renverser. Se voir confier Arrakis, c'est signer son arrêt de mort.

Refusant de céder à la panique et conscient des risques qu'il prend, le Duc Leto emmène donc sa famille sur Arrakis. Constatant comment sont traités les travailleurs là-bas, Leto met à bas les anciennes valeurs Harkonnen qui régissaient encore les usines à Épice et promeut le respect du travailleur et de l'humain avant les bénéfices. Ils prennent aussi vite conscience de la valeur de l'eau sur cette planète désertique où elle est considérée comme le plus précieux des trésors. La famille Atréides acquiert rapidement le respect du peuple d'Arrakis, les farouches Fremen. Et dans les rues se murmurent que le jeune Paul, fils du duc Leto Atréides, serait le tant attendu Lisan al-Gaib, le messie venu d'ailleurs qu'attend le peuple Fremen depuis des siècles. Celui qui libérera Arrakis de ses oppresseurs et couvrira d'eau ce monde aride, si souvent nommé Dune.

Paul Atréides est un garçon spécial en tous points. Fruit d'une sélection génétique mise en place par les Sœurs du Bene Gesserit depuis des milliers d'années, Paul est le résultat de croisements entre différentes branches aristocratiques de l'Empire dont le but est à terme de mettre au point un Kwisatz Haderach, un être capable de voir à travers les plus épais voiles du Temps. Vif, intelligent, doué au combat, Paul fait la fierté de ses parents du haut de ses quinze ans. Mais tous ces atouts seront-ils suffisants face au péril qui menace sa famille ?

Mythologie

  • Le Bene Gesserit est une faction semi-religieuse dont le credo est la sélection génétique. Courtisanes, espionnes, combattantes, les Sœurs du Bene Gesserit ont intégré tous les milieux aristocratiques. Elles sélectionnent les meilleurs spécimens de chaque famille et se reproduisent avec eux. Les filles nées de ces accouplements donneront les prochaines Sœurs Bene Gesserit, jusqu'au jour il sera estimé que les sélections faites de générations en générations seront susceptibles de donner un enfant mâle qui sera le Kwisatz Haderach, leur messie génétique. 
  • Le Mélange est une drogue issue de l'épice qui permet de voir l'avenir. La Guilde des Navigateurs s'en sert pour prévoir les obstacles à éviter lors des voyages spatiaux, et les Bene Gesserit en usent pour déjouer de futurs complots politiques. Le Mélange, utilisé sous une forme très concentrée, permet aux Bene Gesserit qui en sont dignes de devenir des Révérendes Mères, portant en elles la mémoire de leurs ancêtres. Elles possèdent une sagesse qui s'affranchit du Temps.
    Depuis des bases dispersées dans le désert, ces véhicules partent extraire l'Épice, le plus grand trésor de l'univers. © Catmando, Fotolia

Analyse

Saga politique et écologique

Dune est une œuvre extrêmement dense et la résumer est mission impossible. Complots politiques, guerres entre familles, trahisons, amours maudits, Dune est une saga -- qui n'est pas sans rappeler Les Rois Maudits de Maurice Druon -- ayant pour cadre le désert et ses lois, les pressions religieuses et sociales qui pousseront les héros malgré eux vers le Jihad.

La place particulièrement importante de la religion qui y est développée nous est présentée par le prisme de Paul, condamné à être un messie, et qui doit apprendre à se servir de la religion comme d'une arme contre ses ennemis et comme d'un outil pour asseoir son autorité. On y parle aussi du danger à mélanger religion et politique, et de l'arme à double tranchant que peut être un royaume dont les lois sont fondées sur des croyances.

L'autre thème majeur y est l'écologie. L'écosystème unique qui fait de Dune la planète de l'Épice en fait une planète hostile à la vie pour les humains. Le grand rêve des Fremen, qui est de faire de leur planète un Eden de verdure où l'eau ne serait plus un problème, rentre en contradiction avec les nécessités écologiques favorables à la culture de l'Épice. En appendice du livre se trouve un petit traité de planétologie parlant du grand projet d'un scientifique nommé Kynes qui avait trouvé le moyen de réaliser cette ambition tout en respectant le fragile équilibre écologique de la planète. Un projet modeste qui ne prendrait que cinq cents ans si on y met un peu d'huile de coude.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur