La citadelle de Gammu est prise d'assaut par les forces de la Dispersion pour tuer Duncan Idaho. Mais quelles sont leurs motivations ? © BBB3, Fotolia

Sciences

Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune

Heretics of Dune
Frank Herbert
LivreClassé sous :science-fiction , Frank Herbert , sentier d'or

Dans Les Hérétiques de Dune, de Frank Herbert, les descendants de la Dispersion, après leur exode, tentent de revenir à leurs racines mais ils sont violemment confrontés, à leur retour, au choc des cultures. Ici, dans le tome 5 du Cycle de Dune, l'auteur explore principalement le thème de la propagande et de la manipulation des masses avec de nouveaux personnages tout aussi charismatiques que les précédents.

Résumé du livre

Frank Herbert - Cycle de Dune, Tome 5 : Les Hérétiques de Dune

Plusieurs milliers d'années se sont écoulées depuis la mort de Leto II, le fils de Paul Atréides. Connu par certains comme l'Empereur-Dieu ou le Tyran par d'autres, l'ancien souverain d'Arrakis a marqué l'histoire de l'humanité pour des millénaires. Monstre mi-homme mi-ver des sables, son règne dura plusieurs siècles. Sous sa poigne de fer, les religions furent écrasées, les sociétés opprimées et l'humanité fut dispersée à travers l'univers entier pour suivre le Sentier d'Or, le grand plan échafaudé par le souverain pour garantir à l'humanité sa survie en cas de crise majeure. Ce fut l'époque de la Dispersion : l'exode d'une énorme portion de l'humanité vers des planètes lointaines et encore sauvages afin de les coloniser et de répandre l'espèce humaine à travers l'univers. Ces nouvelles colonies, complètement isolées du reste de l'Empire, furent condamnées à survivre par elles-mêmes et à s'adapter à leurs nouveaux mondes sans aide.

Les millénaires s'écoulent, et Leto II ayant finalement trouvé la mort quelques siècles plus tôt, les descendants de la Dispersion tentent de revenir à leurs racines. Quittant les mondes lointains où ils avaient élu domicile depuis tant d'années, les voilà de retour. Mais le temps ayant passé, les sociétés ont changé, les technologies ont évolué et bientôt le choc des cultures devient une guerre ouverte. Les Sœurs du Bene Gesserit doivent affronter leur équivalent issu de la Dispersion, les Honorées Matriarches qui n'ont pas leurs scrupules et visent tout simplement à prendre le pouvoir sur l'ancien Empire d'Arrakis.

Or, sur Arrakis, une jeune fille nommée Sheeana est récemment apparue aux portes du Temple des prêtres de Shaï-Hulud le Dieu-ver. Cette enfant est douée d'un pouvoir qui semble impensable : elle peut commander aux vers des sables ! Considérée comme l'envoyée de Dieu par les prêtres, comme une menace par les Honorées Matriarches et comme une recrue de choix pour le Bene Gesserit, Sheeana est emportée par le torrent des conflits politiques et devra trouver le moyen de résister à ces courants tout en restant fidèle à elle-même.

Dernier élément au puzzle politique, sur la planète Gammu, un jeune garçon s'entraîne sans relâche dans la citadelle Bene Gesserit. Son nom est Duncan Idaho et il est la dernière itération d'une longue série de clones, ou « ghola », issue des cellules d'un général de guerre légendaire, ancien ami de Paul Atréides. En attendant de pouvoir retrouver les souvenirs de son corps originel, le jeune garçon est taraudé de questions. Pourquoi l'ont-ils ramené à la vie ? Pourquoi l'isoler dans cette citadelle imprenable, véritable prison pour lui ? Et quel rapport a-t-il avec cette jeune fille, qui parle aux vers, trouvée sur Arrakis ?

Mythologie

  • Shaï-Hulud, ou Shaïtan, est le Dieu fractionné, le symbole du Tyran Leto II qui, à sa mort, fut honoré comme un dieu. Quand il fut assassiné, son corps se divisa en une multitude de petits vers des sables contenant chacun un fragment de sa conscience en sommeil. Depuis lors, chaque ver est vénéré comme un fragment de l'âme du Dieu fractionné.
  • Ghola : c'est le terme utilisé pour désigner un clone issu des cuves du Bene Tleilax, les maîtres généticiens. Duncan Idaho est la personne ayant été le plus clonée, l'Empereur-Dieu ayant constamment demandé à être pourvu d'un Duncan Idaho au cours des siècles. Au cours d'un procédé très traumatisant, un ghola peut récupérer les souvenirs de son corps d'origine.
  • Bene Gesserit. À la fois courtisanes, espionnes, généticiennes et plus encore, les Sœurs du Bene Gesserit font partie d'un ordre fondé sur un credo ambitieux : collecter et cultiver les éléments génétiques les plus riches chez l'espèce humaine pour que, génération après génération, accouplement après accouplement, la race humaine atteigne de nouveaux sommets. Elles furent à l'origine de la création de Paul Atréides, puis de son fils Leto II.
À la fois séductrices et dangereuses, les Honorées Matriarches usent de tous leurs atouts pour s'emparer de l'Empire et de son plus précieux trésor : l'Épice. © Ulia Koltyrina, Fotolia

Analyse

Pouvoir, croyances et propagandes

Les Hérétiques de Dune est un reflet des grands flux migratoires qui ont parcouru la Terre tout au long de l'histoire. Des cultures éclatées par l'histoire qui mutent, isolées, avant de se retrouver des siècles plus tard sans plus pouvoir se reconnaître. Des religions fondées sur l'idée d'un même Dieu qui finissent par ne plus défendre les mêmes valeurs. L'œuvre de Franck Herbert repose en grande partie sur le thème des religions, thème qui parcourt tout le Cycle de Dune.

L'autre thème traité par ce livre est la propagande et la manipulation des masses. Chaque parti, dans ce volume, a sa propre manière d'approcher son peuple, ses alliés, pour leur donner de la force et les lier à eux. L'un va se reposer sur le charisme brut d'un leader, l'autre sur l'emprise d'une ressource dont le peuple est dépendant. D'autres encore se serviront de credos religieux drastiques, créés pour enfermer et forger l'esprit du soldat pour qu'il soit convaincu du caractère saint de sa croisade et de son bon droit à faire mal. Enfin, certains utiliseront des manifestes qui circuleront de manière clandestine pour remettre en question un état de fait et inciter la populace à se soulever. Cette facette du récit est une invitation ouverte à remettre en question sa propre culture de manière raisonnée. Quelque chose qu'il est parfois sain de faire.

Une analyse de

Illustrateur, rédacteur