Sciences

Il y aurait bien un cryovolcanisme actif sur Titan

ActualitéClassé sous :Astronomie , Système solaire , titan

Lors du European Planetary Science Congress (EPSC) de septembre 2013, la planétologue Anezina Solomonidou a présenté des résultats concernant des données enregistrées par les instruments de Cassini au fil du temps. Elles vont toujours dans le sens d'une interprétation de certaines structures à la surface de Titan comme les témoins d'un cryovolcanisme actif. Des volcans seraient probablement entrés en éruption ces dernières années.

Sur cette image composite de photographies prises par la sonde Cassini lors du survol de Titan, on voit l'une des régions où la présence d'un cryovolcanisme est la plus probable. Il s'agit de Sotra Patera, anciennement appelée Sotra Facula. Elle est indiquée par la flèche blanche. © Nasa

On va bientôt fêter le centenaire de la naissance d'Haroun Tazieff, en 2014. Le célèbre volcanologue a été l'un des premiers à comprendre que les volcans n'étaient pas une maladie de peau de la Terre, mais bien une manifestation importante de la géodynamique de notre planète. La découverte de la tectonique des plaques, à laquelle il a contribué avec des missions dans la dépression de l'Afar, devait lui donner raison.

On sait maintenant que le volcanisme est très répandu dans le Système solaire. Sur Io bien sûr, mais aussi sur Mars et Vénus où l'on peut en trouver de nombreuses traces. Ce volcanisme ressemble à celui que l'on peut observer sur Terre. Mais il en existe un autre, particulièrement original, appelé cryovolcanisme.

Du cryomagma sur Encelade et Triton

Au lieu de laves silicatées, les volcans crachent des éléments volatils comme de l'eau, de l'ammoniac ou du méthane, sous forme généralement liquides On regroupe souvent ces éjectas sous le terme de cryomagma. Après éruption, ce cryomagma se condense sous forme solide, à cause des très basses températures des mondes glacés où on les observe, par exemple sur Triton et Encelade.

On pense depuis quelques années que Sotra Patera (en haut sur ces images), sur Titan, est un cryovolcan. Presque circulaire et mesurant environ 65 km de diamètre, il possède deux pics d'environ 1.000 et 1.500 m. Les planétologues le comparent parfois au volcan Kirishima au Japon (image du bas), crachant, lui, des laves silicatées. © Nasa, JPL-Caltech, USGS, University of Arizona

Cela fait des années que l'on pense observer des traces de cryovolcanisme sur Titan. L'une des régions où son existence semble très probable est Sotra Patera, anciennement appelée Sotra Facula. Sa topographie rappelle celle de l'Etna, mais aussi du volcan Kirishima au Japon.

S'il s'agit bien d'un cryovolcan, on ne connaît pas encore la nature du cryomagma qui y est associé. Plusieurs hypothèses ont été proposées, comme du polyéthylène, des paraffines, voire de l'asphalte. Mais comme on s'interroge sur les sources du méthane dans l'atmosphère de Titan puisque celui-ci devrait être rapidement détruit, il pourrait tout aussi bien s'agir de cette molécule hydrocarbonée.

Des éruptions qui modifieraient l'albédo des cryovolcans sur Titan

Selon Anezina Solomonidou et ses collègues, le Visual and Infrared Mapping Spectrometer (VIMS) de la sonde Cassini a fourni au cours des années des observations intéressantes concernant le cryovolcanisme sur Titan. Les chercheurs continuent d'étudier les données concernant l'albédo de régions comme Tui Regio, Hotei Regio et Sotra Patera.

En présentant ses derniers travaux, la planétologue a déclaré, lors du European Planetary Science Congress (EPSC) de septembre 2013 à Londres : « Nous sommes capables de pénétrer l'atmosphère de Titan avec VIMS pour voir des changements dans ses caractéristiques de surface. Fait intéressant, l'albédo de deux régions a changé avec le temps. Tui Regio s'est assombrie de 2005 à 2009, et Sotra Patera est devenue plus brillante entre 2005 et 2006 ». Pour la chercheuse, ces résultats ont des implications importantes en ce qui concerne le potentiel de Titan à soutenir de la vie, puisque les régions cryovolcaniques pourraient bien constituer des environnements qui lui soient favorables.

De fantastiques images d'éruptions cryovolcaniques, ou d'écosystèmes avec une vie étrange, pourraient bien un jour nous être fournies par de futures missions à la surface de Titan. On pense en particulier à celle utilisant une sorte de petit avion, Aviatr.