Santé

Risques pour l'audition : niveau sonore et exposition

Question/RéponseClassé sous :Corps humain , Divers , intensité sonore
L'audition est mise en danger par une exposition à une intensité sonore trop forte et prolongée. © Phovoir

L'intensité sonore se mesure en décibels (dB). Ainsi une conversation à voix chuchotée a-t-elle une intensité de 30 dB. Une conversation à voix normale monte à 55 dB, alors qu'un aspirateur atteint en moyenne 70 dB. En milieu professionnel, le port de protections devient obligatoire à partir de 85 dB. Quant au niveau maximum autorisé dans les discothèques, il est de 105 dB. Pourquoi ? Parce qu'en cas d'écoute prolongée, les sons de 85 dB à 105 dB deviennent dangereux pour l'appareil auditif. Au-delà, ils peuvent rapidement provoquer une surdité ou l'apparition d'acouphènes. Ne vous croyez surtout pas à l'abri : ces troubles auditifs concernent 6 millions de Français !

Les risques du bruit : deux facteurs sont importants

Le risque lié au bruit dépend de deux facteurs : le niveau sonore lui-même donc, et la durée d'exposition. Ainsi, un temps d'exposition de 40 heures par semaine à 80 dB est considéré comme acceptable. À 89 dB, il tombe à 5 heures par semaine et à 100 dB, il ne doit pas excéder 1 heure 45. Soit 15 minutes par jour, seulement !

Les troubles auditifs sont souvent ignorés

Trop souvent, les troubles auditifs sont ignorés de ceux qui en souffrent. Les résultats d'une étude menée auprès de 73 médecins généralistes de la région Nord - Pas-de-Calais, le confirment. Parmi une cohorte de 1.233 patients de plus de 60 ans, 64 % étaient, sans le savoir, atteints de troubles auditifs.