Santé

Baladeurs : des pertes irréversibles de l’audition ?

ActualitéClassé sous :médecine , baladeur , audition

Selon une étude européenne, entre 5 et 10% d'utilisateurs de baladeurs risqueraient des dommages définitifs de l'audition. La limite actuelle de 100 dB semble en effet bien trop élevée.

Il suffit de baisser un peu le son... © Biphop / Flickr - Licence Creative Common (by-nc-sa 2.0)

Ecouter de la musique sur un baladeur n'est vraiment pas sans danger. Dans un avis rendu public aujourd'hui, le Comité scientifique des risques émergents et nouveaux (CSRSEN) de la Commission européenne estime qu'entre 5% et 10% des utilisateurs risquent des pertes auditives irréversibles pour cause d'usage prolongé d'un baladeur dont le niveau sonore est trop élevé. De précédentes études montraient que des dommages, réversibles ou non, peuvent apparaître au-dessus de 80 à 85 décibels sonores (dB).

Selon le rapport du CSREN, l'Union européenne compterait entre 50 et 100 millions d'utilisateurs de lecteurs de musique portables au quotidien. Il estime qu'en conséquence, entre 2,5 et 10 millions de personnes seraient concernées par ce risque. Le Comité scientifique rappelle « qu'il suffit d'écouter de la musique 5 heures par semaine pendant 5 ans et à un niveau sonore de plus de 89 dB pour endommager son audition ».

Face à cette réalité, la Commission organisera une conférence début 2009 à Bruxelles afin de présenter une nouvelle réglementation en la matière. Et pour cause, la norme sécurité européenne en vigueur actuellement ne limite qu'à 100 décibels (dB) le niveau sonore des baladeurs.