Planète

Tomate

DéfinitionClassé sous :botanique , Été , vitamine C
Les variétés de tomates vont de la petite tomate cerise à la grosse tomate coeur de boeuf. © Wikimedia Commons

La tomate, riche en eau, est particulièrement appréciée en été.

Saison de la tomate

Même si les tomates sont disponibles toute l'année, elles sont plus savoureuses de mai à octobre. La tomate fait partie des fruits les plus consommés en été, notamment en raison de ses vertus désaltérantes. Principalement dégustée en salade, elle peut être cuisinée de façons très variées.

Qualités nutritionnelles de la tomate

L'une des particularités de la tomate est d'être riche sur le plan nutritionnel. Elle fournit notamment une grande quantité de vitamine C (18 milligrammes pour 100 grammes), de minéraux et oligoéléments, pour seulement 15 kilocalories aux 100 grammes. Elle est également très agréable à déguster par temps de fortes chaleurs grâce à la grande quantité d'eau qu'elle contient, à savoir 94 grammes pour 100 grammes. 

Ce fruit (d'un point de vue biologique) et légume (parce que principalement consommé salé) à la fois aide également à la prévention des cancers et maladies cardiovasculaires, grâce à la présence de provitamine A et de bêta-carotène, un antioxydant reconnu. Les traces d'éléments antitoxiques (la chlorine et le sulfure) qu'elle présente dans sa composition lui permettent aussi de mieux filtrer les déchets de l'organisme et d'aider le foie à lutter contre certains engorgements. Dans les régimes, elle joue un rôle non négligeable en réduisant les mauvaises graisses et en aidant à les éliminer. En été, la tomate favorise aussi le bronzage : la présence de lycopène accélère la montée de la mélanine, tout en hydratant la peau et retardant l'arrivée des rides.

Variétés de tomates

Sous la dénomination de « tomate » se regroupent près de 10 variétés différentes. Parmi les plus connues figurent les tomates cerise et cocktail, de petite taille et à consommer en apéritif, mais aussi la grappe, la ronde et l'allongée. Les consommateurs trouvent également dans leurs marchés la tomate côtelée, cœur de bœuf et les colorées. Chaque variété de tomate libère des aromes différents, entre le sucré et l'acidulé.

Cuisiner les différentes variétés de tomates

Le choix entre ces variétés se fait surtout en fonction des utilisations que l'on prévoit. Ainsi, la tomate en grappe se prête très bien aux salades, tandis que pour réaliser des sauces, jus et coulis, il est préférable d'utiliser la variété des tomates rondes. Pour les usages au barbecue, au gril, en pizza ou en tarte, mieux vaut choisir la tomate allongée. Quant aux gratins et ratatouilles, ils ont plus de saveurs quand ils sont préparés avec les variétés cœur de bœuf et côtelée.

Bien choisir les tomates

Pour choisir de bonnes tomates, la procédure est assez simple. Il suffit de repérer celles dont la couleur est la plus uniforme et la chair la plus ferme. Pour les variétés en grappe, mieux vaut préférer celles dont l'odeur est la plus forte, et donc arrivées à maturité.

Conserver les tomates

Enfin, leur conservation nécessite plusieurs précautions. La plus importante d'entre elles est de ne jamais les mettre au réfrigérateur. Même en été, elles résistent très bien à la température ambiante et se conservent mieux à une température de 25°C qu'au froid du réfrigérateur. L'idéal est donc de les laisser à l'air libre, dans une corbeille à fruits. En revanche pour servir un plat de tomates fraîches, il ne faut pas hésiter à les placer 30 minutes au réfrigérateur après les avoir coupées et assaisonnées. Il faut également éviter de les laisser à proximité d'une fenêtre, tout changement de température pouvant les ramollir. Dernière recommandation, il est préférable d'attendre qu'elles soient lavées pour leur retirer leur pédoncule et ne les consommer qu'après.

À savoir sur les tomates

A l'origine, la tomate est née en Amérique centrale, avant d'arriver en Europe au XVIe siècle. Aujourd'hui, la France en produit environ 350.000 tonnes par an. Les régions les plus productrices sont la Bretagne et toute la zone Rhône Méditerranée. Au final, les Français en consomment en moyenne 13,1 kilos par an et par habitant. 95 % des ménages en achètent au moins une fois dans l'année.