Des chemins en bois permettent aux visiteurs de s’approcher des sources chaudes de Grand Prismatic Spring. © Antoine, tous droits réservés.

Planète

Chronique : découvrez le parc national de Yellowstone

ActualitéClassé sous :Voyage , parc national de Yellowstone , yellowstone

-

Au nord-ouest du Wyoming, le parc national Yellowstone abrite des trésors géologiques, à commencer par une collection de geysers unique au monde, qui repose sur une immense chambre magmatique. Visitez-le en compagnie d'Antoine, l'éternel voyageur.

À l'ouest du Wyoming s'étend une véritable merveille de la nature, le parc national de Yellowstone. Dès son entrée est, on découvre ses occupants les plus nombreux, les fameux bisons : ils sont loin d'avoir disparu, malgré l'afflux des visiteurs venus admirer les nombreux geysers du parc.

L'un de ces geysers crache à intervalles assez réguliers d'une à deux heures : on l'a nommé Old Faithful, le Vieux Fidèle. Il est entouré de sources chaudes aux couleurs étonnantes, aussi étonnantes que celles que donnent aux cours d'eau des micro-organismes divers.

Et une incroyable quantité de phénomènes volcaniques sont visibles dans l'Upper Geyser Basin. Il faut dire qu'ici, le magma ne se trouve qu'à quelques kilomètres sous la surface. Trois gigantesques éruptions ont eu lieu au cours des deux derniers millions d'années, créant l'immense caldera d'effondrement où bouillonnent ces sources chaudes.

On a récemment découvert l'existence d'un gigantesque réservoir de magma situé à 45 kilomètres de profondeur, beaucoup plus vaste que la chambre magmatique supérieure.

Les plus belles sources multicolores

Dans le Biscuit Basin, la plus belle source chaude est sans conteste Sapphire Pool, la mare Saphir. Un peu plus loin au long de la Firehole river, on trouve la source chaude et la mare la plus célèbre : Grand Prismatic, qui est un peu l'emblème du Parc de Yellowstone

Un chemin peu fréquenté amène à quelques merveilles de plus, comme la Gem Pool, ou le superbe ensemble appelé Artemisia, qui comporte aussi un geyser. Mais la plus spectaculaire de toutes ces sources chaudes, c'est l'extraordinaire Morning Glory, le « liseron » ou la gloire du matin.

D'autres geysers attendent leur heure, comme le geyser Géant, dont les éruptions sont imprévisibles ; il peut cracher jusqu'à 75 mètres de haut. Magnifiques aussi, Chromatic Pool, et Beauty Pool dans laquelle se reflètent les pins de Yellowstone.

Un peu plus loin, le Norris Geyser Bassin est composé de fascinantes terrasses, sous lesquelles la température de l'eau monte à plus de trois cent degrés.

Des chemins en bois permettent aux visiteurs de s’approcher des sources chaudes de Grand Prismatic Spring. © Saperaud - Domaine public

Cascades, bisons et pittoresques autobus jaunes

Le parc de Yellowstone présente aussi de belles cascades, comme les chutes Gibbon, et surtout les chutes de la rivière Yellowstone ; Les Lower Falls sont entourées d'un paysage réellement extra-terrestre.

Le moyen de transport le plus pittoresque pour visiter Yellowstone, ce sont les bus jaunes qui assurent les excursions. On fait fréquemment halte pour admirer la faune, en particulier les bisons, nombreux sur les bords de la rivière, dans la vallée de Hayden.

Les Mammoth Hot Springs : de Rome à Yellowstone

Enfin, la route conduit à une des régions les plus impressionnantes de Yellowstone. Une faille de la croûte terrestre conduit les eaux brûlantes du Norris Basin jusqu'à un endroit où elles vont créer un des plus spectaculaires phénomènes géothermaux que je connaisse : les Mammoth Hot Springs.

L'eau, sur son chemin a dissous de grandes quantités de dioxyde de carbone, qui forme un acide et réagit sur le calcaire du sol : ce sont près de deux tonnes de carbonate de calcium qui sont déversées chaque jour sur les terrasses de Mammoth Hot Springs, se solidifiant, lorsque l'eau se refroidit et que le dioxyde de carbone s'évapore, en une infinité de terrasses, aux couleurs diverses, et constituées d'une pierre que l'on trouve aussi en Italie, le travertin. Jaune canari, beiges, marron, blanches, les terrasses supérieures sont déjà remarquables. Dans ces eaux brûlantes parviennent à vivre de curieux micro-organismes qui donnent aux sources leurs couleurs, et qui prennent des formes étonnantes. On les appelle les thermophiles, car ils supportent des températures proches de l'ébullition.

La source de Mammoth à Yellowstone et ses terrasses de travertin. © David Monniaux

Le spectacle est plus magnifique encore sur le versant où le travertin s'est déposé en une substance immaculée, d'où jaillissent de nombreuses sources chaudes. Le carbonate de calcium s'est déposé parfois en longs filaments, pareils à de la dentelle. Passant enfin la palette du peintre, on atteint le bas de la côte, on admire dans toute leur splendeur ces terrasses multicolores, étincelantes, qui ressemblent très précisément aux fontaines que l'on a construites à Rome, à la Tiburtine... D'ailleurs, c'est de Tiburtine que vient le nom de cette roche, le travertin... et certaines terrasses semblent venir tout droit d'une place de la ville éternelle !

Passant un dernier signe de volcanisme, le « Bonnet de la Liberté », créé lui aussi par des dépôts venus d'une source chaude, c'est par sa porte nord que l'on quitte le parc de Yellowstone, le premier parc national au monde, lorsqu'on se dirige vers l'État du Montana.

Accès au parc de Yellowstone

Le parc est essentiellement ouvert d'avril à septembre ; certaines parties sont accessibles en hiver, pour la plupart avec des motoneiges ou à bord de « snowcoaches ».