Planète

Tempête de Noël en France : le courant-jet nous épargne !

ActualitéClassé sous :météorologie , météo , tempête

-

Les conditions atmosphériques se dégradent déjà dans le nord-ouest de la France. Demain, presque toute la France devrait être impactée. Le réveillon du 24 décembre 2013 sera accompagné de pluies, vents, phénomènes de surcote pour certaines régions, mais à priori, peu de similarités avec les tempêtes de 1999.

Les régions nord-ouest de la France sont placées en vigilance orange pour risques de vents violent et de phénomènes de surcote. Ces derniers ne devraient pas dépasser un mètre, mais les côtes risquent d'être bien balayées. Le 24 décembre 2013, la dépression se propagera vers l'est, et la France entière pourrait être sous la pluie. © idé

Parce que les tempêtes Lothar et Martin de décembre 1999 sont encore dans les mémoires de beaucoup de Français, l'annonce de l'arrivée d'un système dépressionnaire sur les côtes nord-ouest de notre pays fait peur. Toutefois, à l'heure actuelle, la situation météo n'a pas beaucoup de points communs avec les situations des 26, 27 et 28 décembre 1999. Le risque d'une tempête en France pour les fêtes de Noël est important, mais celle-ci devrait s'apparenter à une tempête hivernale classique qui devrait amener de la neige sur nos massifs, pour le plaisir des skieurs.

Ce lundi 23 décembre, le cœur de la dépression est au nord-ouest de l'Irlande. En France, 14 départements sont en vigilance orange pour vent violent. Bretagne, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Loire-Atlantique, Mayenne et Somme sont concernés. Les pics de rafales de vent devraient se rencontrer dans les terres en Bretagne et Basse-Normandie dès cet après-midi, puis à partir de ce soir, Météo-France prévoit des pics à 100 à 120 km/h dans l'intérieur du Finistère, dans l'ouest du Morbihan et des Côtes d'Armor ainsi que sur le littoral. On pourrait rencontrer des rafales de 140 km/h sur les caps exposés.

Le nouveau site Internet Earth permet de visualiser en temps réel les vents partout dans le monde. À l'image, une capture d'écran de la situation dépressionnaire qui frappe l'Europe actuellement. On observe le coeur de la tempête à l'ouest des îles Britanniques. © Capture d'écran, http://earth.nullschool.net/

Un courant-jet défavorable à une grosse tempête en France

Demain, un flux de sud-sud-ouest devrait propager la dépression vers l'est, si bien que le pays pourrait être presqu'entièrement sous les eaux. Au réveillon du 24 décembre 2013, du vent, de la pluie en abondance et un léger phénomène de surcote sont à prévoir sur la façade nord-ouest du pays. La vigilance est de rigueur. Toutefois, le cœur de la tempête devrait se diriger vers la Scandinavie, le Benelux et les îles Britanniques, laissant un peu de répit à la France.

Jusqu'à la fin de la semaine dernière, les prévisions ne pouvaient déterminer si la dépression qui s'abat actuellement allait être similaire à celles de 1999. Cette année, le courant-jet, ce courant permanent d'ouest en haute troposphère est incurvé, de forme sinusoïdale, avec son creux au niveau de l'Espagne. Cette configuration le ralentit et oriente la dépression plein nord, sur les îles Britanniques. En 1999, le courant-jet était linéaire et traversait la France d'ouest en est, créant un rail de dépression à 400 km/h. Cette année, quelques objets pourraient bien s'envoler, l'Atlantique devrait se faire entendre, mais à priori, pas grand-chose de plus à craindre qu'une tempête hivernale, où il fait bon de rester au bord de la cheminée.