Tourisme dans le Finistère : entre terre et mer

DossierClassé sous :géographie , bretagne , mer d’Iroise

-

Terre sauvage qui a su dompter la nature avec une faune rare et abondante, le Finistère est résolument tourné vers la protection de son territoire terrestre et maritime. Le département abrite oiseaux, phoques gris mais aussi phares et sites géologiques.

  
DossiersTourisme dans le Finistère : entre terre et mer
 

Le tourisme dans le Finistère est apprécié pour son littoral de 1.200 km. C'est le tout premier département côtier de France, habité par une histoire religieuse très présente. La campagne est peuplée de croix et de chapelles et les villages possèdent des églises qui gardent jalousement des trésors. Mais faune, flore, paysages et architecture agrémentent aussi, et surtout, la richesse de la région Bretagne qui attire le tourisme en toute saison.

Alignement mégalithique de La Noce de Pierres à Brasparts.© Pymouss, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

Au son de la musique et de la culture celtique, le Finistère fait voyager le visiteur, comme le résident, au travers de ses chants, danses et fest-noz endiablés. Des activités qui ne peuvent qu'inciter le tourisme dans la région.

L'île Louët, dans la baie de Morlaix, est un des sites incontournables du tourisme dans le Finistère. © Thesupermat, licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée)

Nous découvrirons dans ce dossier les beautés de la presqu'île de Crozon, en passant par la colérique mer d'Iroise et son fidèle résident, le phoque gris. Sans oublier les plus célèbres phares bretons qui font la renommée du Finistère ainsi que les paysages des sites montagneux.

Bonne découverte !