Planète

Les concentrations de gaz à effet de serre en 2014 ont atteint des records

ActualitéClassé sous :gaz à effet de serre , augmentation température , bilan de CO2

AFP

La teneur de l'atmosphère en gaz à effet de serre a atteint des records en 2014, de même que les températures annuelles dans de nombreuses régions, ont rapporté le 16 juillet, des chercheurs du monde entier.

Les concentrations dans l’atmosphère de dioxyde de carbone, de méthane et de protoxyde d’azote ont atteint des niveaux inégalés en 2014. © AFP Photo, Nasa, Earthobservatory

« Le dioxyde de carbone, le méthane et le protoxyde d'azote, qui sont les principaux gaz émis dans l'atmosphère, ont atteint des records de concentration dans l'atmosphère pour l'année 2014 », précise le rapport de ces chercheurs sur l'État du climat (State of the Climate), publié par l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). « L'Europe a connu son année la plus chaude et de loin, avec une vingtaine de pays qui ont battu de précédents records, ajoute le rapport. Beaucoup de pays en Asie ont connu des températures annuelles parmi les dix plus chaudes. L'Afrique a recensé des températures supérieures à la moyenne sur la majorité du continent, l'Australie a battu un record de températures pour la troisième fois, après un sommet en 2013. »

En Amérique latine, le Mexique a connu son année la plus chaude tandis que l'Argentine et l'Uruguay ont atteint pour la deuxième fois des sommets de températures. Exception en matière de température, la région Est de l'Amérique du Nord est la seule zone dans le monde à avoir connu l'an dernier des températures inférieures à la moyenne.

Évolution de la température dans différentes couches des océans mesurées entre 2003 et 2012. Le réchauffement est plus important de 100 à 200 m de profondeur pour l’ouest de l’océan Pacifique et l’est de l’océan Indien. © Nasa, Earthobservatory

Hausse record du niveau des océans et de leurs températures

Les océans eux aussi ont connu l'an dernier des records de températures tandis que le niveau de la mer a atteint son plus haut niveau : « suite au réchauffement des océans et à la fonte des glaces », il a atteint un record en 2014, en hausse de 6,7 cm par rapport à la moyenne de 1993, quand a commencé la mesure par satellites du niveau des océans.

Au total, 413 scientifiques de 58 pays ont contribué à ce rapport, basé sur des données collectées par les postes de surveillance de l'environnement et publié dans le Bulletin of the American Meteorological Society.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.