Cela vous intéressera aussi

Différentes études seraient plutôt en faveur du papier, mais la différence est faible. Une recherche britannique (Kate Garland, université de Leicester) a montré que si l'on donne les mêmes documents à des étudiants sur écran ou sur papier, la mémorisation est la même. Or, dans la même étude, on remarque également que si les étudiants ne connaissent rien au sujet, alors l'écran est un support un peu moins bon. Lorsque l'on apprend sur papier, nous nous souviendrions aussi, visuellement, de l'objet qui sert de support, la page, le livre ou encore le classeur, ce qui favoriserait la mémorisation.

Un chercheur français (André Tricot, université de Toulouse) affirme, lui, que la lecture sur un écran est plus complexe car il faut en permanence réfléchir à une action : cliquer ou non sur un lien, déclencher le déroulement du texte ou passer à la page suivante. Cela affecterait la mémorisation.

Il est toutefois difficile de comparer : l'écran, c'est souvent InternetInternet, lequel donne accès une information plus riche.