D'ici 2025, les millennials devraient représenter 75 % de la population active dans le monde. © wildlittlethingsphoto, Unsplash

Tech

Millennials : comment les recruter ?

Question/RéponseClassé sous :Editeur de site , digital , réseaux sociaux

Si on a encore du mal à les cerner, on en entend pourtant de plus en plus parler... Qui sont ces « millennials » qui affolent la toile et les recruteurs ? Simple buzzword ou véritable phénomène socio-culturel, ils seraient en passe de transformer les modèles traditionnels de recrutement. Focus sur ces candidats qui font aujourd'hui l'objet de nombreuses convoitises.

Appelés aussi « génération Y », les millennials sont nés entre 1980 et 2000 et représentent à l'heure actuelle 23 % de la population française. On les qualifie par ailleurs de « digital natives » car, comme la terminologie l'indique, ils sont véritablement nés avec le digital et les nouvelles technologies.

Les millennials, de véritables « digital natives »

S'il est encore difficile de bien les cerner, ils partagent néanmoins un point commun fondamental : celui de l'aisance avec la technologie et les réseaux sociaux. Les millennials sont particulièrement actifs sur Facebook, Twitter et Instagram et ont l'habitude de consommer en ligne.

Très friands de l'économie collaborative, ils ont pour habitude d'utiliser des services tels que Uber, Airbnb ou encore Blablacar. Ces derniers représentent pour eux l'occasion de faire des économies mais aussi des rencontres et la possibilité de partager des expériences.

En parlant d'expérience, les millennials sont constamment à sa recherche, et notamment dans le monde du travail. Ce qu'ils souhaitent, c'est avoir la possibilité de vivre des expériences enrichissantes, tant sur le plan professionnel que personnel, et que ces dernières soient presque proposées « sur mesure ». Leurs valeurs sont principalement axées autour de l'authenticité, de l'émotion et du partage.

Une génération particulièrement exigeante envers les recruteurs

Pour recruter un millennial, il va falloir d'abord le convaincre ! Pour lui, hors de question d'accepter un emploi « vide de sens ». Il veut se sentir utile et développer au maximum ses compétences. Son travail doit donc être en adéquation avec ses valeurs et son projet de vie. 

Majoritairement issus de l'enseignement supérieur, les millennials ne veulent pas s'ennuyer et considèrent que leur emploi doit avant tout leur permettre de développer des qualités personnelles. Ils souhaitent découvrir de nouveaux horizons tout en se sentant investis dans un projet collectif.

Très sensibles aux problématiques environnementales, ils ont à cœur de pouvoir voyager et pourquoi pas s'investir dans des initiatives humanitaires. Les politiques écoresponsables menées au sein des entreprises retiennent ainsi leur attention.

Dans un contexte de transformation digitale particulièrement marqué, les jeunes entreprises et les startups sont conscientes qu'elles vont devoir compter sur cette nouvelle génération de candidats qui maîtrisent des compétences devenues indispensables.

Ces dernières doivent désormais faire face à des défis d'attractivité mais surtout de fidélisation pour garder ces talents qui représenteront 50 % de la population active d'ici 5 ans. Pour cela, il faudra savoir faire preuve à la fois de transparence, de crédibilité et de dynamisme.

Il en va de même pour les méthodes de recrutement : les millennials n'ont pas peur d'être abordés via les réseaux sociaux, qu'ils soient personnels (Facebook par exemple) ou professionnels à l'image de LinkedIn.
 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi