Guide d'achat

Comment résilier un forfait téléphonique ?

Le secteur de la téléphonie mobile n’échappe pas à la dure loi de l’offre et de la demande. Si le client d’un opérateur téléphonique trouve une meilleure offre ailleurs ou tout simplement il n'est pas content avec son opérateur actuel, il peut le quitter pour migrer vers un autre forfait mobile. La résiliation est toutefois réglementée par la loi Chatel et un calcul à faire. Heureusement, ces dispositions sont plus favorables aux clients qu’aux opérateurs. Découvrez dans ce guide comment résilier facilement votre forfait mobile qui dépend si votre offre est avec ou sans engagement.

Pourquoi résilier un forfait mobile ?

Les motifs d’une résiliation de forfait ne manquent pas. Les plus couramment cités sont :

  • Une prise de conscience que le forfait auquel on a souscrit est trop cher ;

  • La découverte d’une offre plus intéressante chez un opérateur concurrent ;

  • La recherche d’une meilleure couverture réseau après un déménagement ;

  • Une évolution de ses besoins ;

  • L’envie de dénicher un mobile qu’on ne peut pas s’offrir à son prix réel.

Quelle que soit la raison qui vous pousse à résilier votre contrat avec un opérateur, n’ayez aucune crainte en ce qui concerne les modalités de résiliation. Bien que quitter un opérateur puisse parfois vous occasionner des frais, il ne faut pas hésiter à le faire si vous trouvez mieux ailleurs. Chaque offre est en effet dressée selon un profil particulier de consommateur. Alors, si celle que vous avez souscrite ne correspond pas au vôtre, mieux vaut résilier plutôt que de continuer à utiliser un forfait qui ne répond pas à vos besoins.

Comment résilier un forfait mobile ?

La loi Chatel a grandement facilité la résiliation d’un forfait mobile pour les abonnés. La procédure à suivre est plus simple et rapide. Mais cela dépend évidemment du type de forfait mobile que vous avez souscrit.

La résiliation d’un forfait mobile sans engagement

Si vous avez décidé de ne pas vous engager sur la durée avec votre opérateur téléphonique, vous avez le droit de le quitter quand bon vous semble. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de l’informer en lui envoyant une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception. Votre lettre doit contenir le numéro de votre contrat, un justificatif d’identité et, éventuellement, une date précise à laquelle vous souhaitez que votre forfait soit résilié. A noter que, normalement, votre résiliation ne prendra effet que 10 jours après que l’opérateur ait reçu votre demande. Aussi, il n’y aura aucun frais de résiliation à prévoir.

Astuce

Sachez que grâce à la portabilité du numéro, vous pouvez conserver le même numéro de téléphone chez votre nouvel opérateur. Dans ce cas-ci, vous pouvez même lui charger de résilier le forfait mobile à votre place. Il suffit de lui communiquer votre code RIO (Relevé d’Identité Opérateur), une suite de 12 chiffres et lettres que vous pouvez obtenir en appelant le 3179 depuis votre mobile.

La résiliation d’un forfait mobile avec engagement

Le scénario n’est pas ici le même. La démarche diffère selon que vous soyez en fin ou en cours d’engagement. Dans le premier cas, la résiliation est simple et sans frais. Tout comme pour le forfait sans engagement, il vous suffit d’avertir votre opérateur actuel par courrier de résiliation en recommandé avec accusé de réception. En revanche, si le forfait est toujours en cours, une pénalité de résiliation est prévue. Son calcul est régi par la loi de Chatel.

Comment calculer les frais de résiliation d’un forfait ?

Le calcul des frais de résiliation d’un forfait en cours est tributaire de la durée de l’engagement (12 mois ou 24 mois).

Calcul des frais de résiliation d’un forfait de 12 mois

Les forfaits téléphoniques avec durée d’engagement de 12 mois sont intéressants du simple fait qu’ils permettent de profiter d’un prix d’abonnement plus attractif. Les principaux opérateurs français proposent ce type de forfait pas cher. Si vous deviez résilier votre contrat alors que la durée d’engagement n’est pas encore terminée, la loi Chatel vous impose de régler la totalité des mensualités restantes.

Concrètement, si vous avez contracté un forfait mobile d’une durée d’engagement de 12 mois avec une mensualité de 30 euros, et que vous souhaitez résilier au bout de 7 mois, vous devez vous acquitter de frais de résiliation de 150 euros (30 euros * 5), la somme correspondant aux 5 derniers mois qui restent de votre contrat.

Calcul des frais de résiliation d’un forfait de 24 mois

Un forfait mobile avec une durée d’engagement de 24 mois s’accompagne le plus souvent d’un smartphone. Il s’agit en quelque sorte d’une forme d’achat à crédit du mobile auprès de l’opérateur. Et bien entendu, le prix de l’abonnement revient plus cher, car il comprend également le coût du téléphone.

Pour ce second type de forfait avec engagement, la résiliation en cours du contrat implique aussi l’acquittement de frais supplémentaires pour l’abonné. Si la résiliation intervient au cours de la première année d’engagement, vous devrez régler la totalité des mensualités restantes pour les 12 premiers mois, en plus du quart des mensualités pour les 12 derniers mois.

Notre conseil

Essayez de résilier votre contrat au cours de la seconde année d’engagement, car dans ce cas, il ne vous reste qu’à payer le quart de la totalité des mensualités restantes.

Toutes les offres de forfaits mobile ont été sélectionnées et validées par Clic2Shop, partenaire de Futura.