Tech

Bibliographie sur l'origine du langage

Dossier - Langage : des robots pour comprendre l'origine de la parole
DossierClassé sous :robotique , technologie , origine de la parole

Il y a très longtemps, les humains ne produisaient que des grognements inarticulés. La question de savoir comment ils en sont venus à parler est l'une des interrogations les plus difficiles qui soient posées à la science. La robotique peut nous aider à mieux comprendre le langage et les origines de la parole. Un voyage fascinant.

  
DossiersLangage : des robots pour comprendre l'origine de la parole
 

Pour aller plus loin dans l'appréhension de l'origine du langage et des problématiques en découlant (également dans le domaine de la robotique), l'auteur de ce dossier donne des conseils bibliographiques.

Pour une vision d'ensemble de la recherche sur les origines du langage, le recueil d'article de Hurford et al. (1998) est un bon point de départ. Pour découvrir en détail d'autres exemples de modèles computationnels des origines du langage et de la parole, Cangelosi et al. (2002) est une référence standard.

Pour avoir une vision générale de la recherche sur les origines de la parole et sur les liens entre « parole » et « auto-organisation », Lindblom (1992), de Boer (2001), et Studdert-Kennedy (2002) sont des classiques. Pour plus de détails sur le travail présenté dans ce dossier, ma thèse (Oudeyer, 2003).

L'origine du langage pose encore de nombreuses questions. © Studiostoks, Shutterstock

Auto-organisation et sélection naturelle

De manière plus générale, pour comprendre le rôle de l'auto-organisation dans l'origine des formes dans le monde biologique, et en particulier de la relation avec le concept de sélection naturelle, Kauffman (1996) est un bon point de départ. Ma thèse y consacre aussi un chapitre que j'ai tenté de rendre didactique (Oudeyer, 2003). Ensuite, D'Arcy Thompson (1932) et Ball (2001) sont des mines inépuisables d'exemples concrets et détaillés.

Références

  1. Ball P. (2001) The self-made tapestry, Pattern formation in nature, Oxford University Press.
  2. D'arcy Thompson (1961) On Growth and Form, Cambridge University Press. (texte original : 1932).
  3. de Boer, B. (2001) The origins of vowel systems, Oxford Linguistics,Oxford University Press.
  4. Cangelosi, A. and Parisi, D. (2002) Simulating the Evolution of Language. London : Springer.
  5. Hurford, J., Studdert-Kennedy M., Knight C. (1998), Approaches to the evolution of language, Cambridge, Cambridge University Press.
  6. Kaplan, F. (2001) La naissance d'une langue chez les robots, Hermes Science.
  7. Kauffman S. (1996) At Home in the Universe: The Search for Laws of Self-Organization and Complexity, Oxford University Press.
  8. Lindblom, B. (1992) Phonological Units as Adaptive Emergents of Lexical Development, in Ferguson, Menn, Stoel-Gammon (eds.) Phonological Development: Models, Research, Implications, York Press, Timonnium, MD, pp. 565-604.
  9. Maddieson, I. (1984) Patterns of Sounds. Cambridge University Press:Cambridge.
  10. Nicolis G., Prigogine I. (1977) Self-Organization in Nonequilibrium Systems : From Dissipative Structures to Order through Fluctuations, Wiley.
  11. Oudeyer, P-Y (2001), The Origins Of Syllable Systems : an Operational Model. in the Proceedings of the 23rd Annual Conference of the Cognitive Science society, COGSCI'2001, pp. 744-749, eds. J. Moore, K. Stenning, Laurence Erlbaum Associates.
  12. Oudeyer, P-Y. (2003) L'auto-organisation de la parole, Thèse de Doctorat de l'Université Paris VI.
  13. Oudeyer, P-Y. (in press) The Self-Organization of Speech SoundsJournal of Theoretical Biology.
  14. Steels, L. (1997) The synthetic modeling of language origins. Evolution of Communication, 1(1):1-35.
  15. Gould, S. J. (1982) Le pouce du panda, Grasset.