Les deux prototypes DevBot 2.0. © Roborace

Tech

Roborace : regardez la première course de voitures autonomes

ActualitéClassé sous :voiture , intelligence artificielle , voiture de course autonome

La première course opposant deux voitures totalement autonomes a eu lieu il y a quelques jours sur le circuit de Monteblanco en Espagne.

Initié en 2016, le projet Roborace veut créer un championnat de voitures autonomes électriques dans lequel dix équipes disposant toutes de bolides strictement identiques s'affronteront à travers la qualité de leurs algorithmes de pilotage. Après plusieurs années de développement, la « Saison Alpha » de la Roborace a été lancée avec la première course en conditions réelles opposant deux prototypes DevBot 2.0.

Cela s'est passé sur le circuit de Monteblanco en Espagne qui a vu s'affronter la voiture autonome de l'équipe Arrival et celle de l'université technique de Munich. Pour rappel, la DevBot 2.0 est équipée de cinq Lidar, deux radars, dix-huit capteurs à ultrason, six caméras et deux capteurs de vitesse optiques. L'intelligence artificielle (IA) qui pilote ce bolide est animée par la plateforme de calcul ouverte Drive PX2 de Nvidia. 

Les prototypes DevBot 2.0 de l’équipe Arrival et de l’université technique de Munich se sont affrontés en douceur. © Roborace

Des dépassements sous contrôle

Autant vous prévenir tout de suite, cette première course n'a rien de palpitant. Les organisateurs ont préféré assurer la réussite des huit tours prévus en fixant des règles qui feraient passer pour laxistes celles qui prévalent actuellement en Formule 1. Les dépassements n'étaient autorisés que sur une portion de ligne droite du circuit et uniquement après que la voiture devant être supplantée ait donné son accord. Lorsque la voiture en deuxième position se trouvait suffisamment proche de sa devancière dans la « zone de déclenchement », elle pouvait alors demander l'autorisation de dépasser. Une fois arrivé dans la ligne droite, la voiture de tête s'écartait pour laisser passer sa poursuivante. Pas franchement haletant...

La DevBot 2.0 de l'université technique de Munich était partie en pole position mais la voiture de l'équipe Arrival est parvenue à revenir sur elle pour prendre le droit de la dépasser et remporter la course. Bien qu'il soit encore difficile de se passionner pour ce projet au vu des performances, l'exploit technologique n'en demeure pas moins impressionnant. Et la marge de progression laisse penser que Roborace pourrait bien parvenir à ses fins, d'ici quelques années. Mais il va falloir pimenter un peu les algorithmes pour que tout cela devienne un peu plus prenant. 

Pour en savoir plus

Roborace : la voiture de course autonome affronte un pilote humain

Article de Marc Zaffagni, le 14/05/2018

À l'occasion du grand prix de Formule E de Rome, Roborace a confronté sa voiture de course autonome à un pilote professionnel. Qui gagne ?

À l'instar des intelligences artificielles qui se mesurent aux meilleurs joueurs de Go ou de Starcraft, pour une voiture de course autonome, le point de référence est un pilote automobile. Roborace a donc franchi une étape supplémentaire dans son projet en confrontant sa DevBot à un pilote professionnel.

À l'occasion du grand prix de Formule E de Rome, la jeune pousse a mesuré sa voiture de course autonome électrique à Ryan Tuerck. Ce pilote de Formule Drift (des figures en dérapage contrôlé) a pris le volant de la DevBot et, après quelques tours de chauffe, a établi un temps de référence de 1 mn 51 s.

La confrontation entre la voiture de course autonome DevBot et le pilote professionnel Ryan Tuerck a tourné à l’avantage de ce dernier. © Roborace

La DevBot a une marge de progression

La voiture de course autonome a-t-elle fait mieux ? Pas vraiment. Dirigée par ses capteurs et son intelligence artificielle, la DevBot s'est montrée plus lente de 26 secondes avec un tour en 2 mn et 18 s. Un véritable gouffre à l'aune des compétitions entre pilotes humains qui s'affrontent à coup de dixièmes de seconde.

Malgré tout, la performance de la DevBot est impressionnante et témoigne des progrès accomplis depuis les premiers tours de roue. Rappelons que l'objectif final est de créer un championnat dans lequel s'affronteront des voitures de course autonomes. Reste à savoir si les spectateurs se passionneront pour une épreuve sans pilotes dans lesquels placer leurs espoirs de victoire...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi