Le volant sensoriel de Jaguar Land Rover. © Jaguar Land Rover

Tech

Jaguar teste un étonnant système de guidage au volant

ActualitéClassé sous :voiture , jaguar land rover , volant sensoriel

Jaguar Land Rover explore un système de navigation assistée inédit, qui utilise des impulsions thermiques envoyées dans le volant pour indiquer au chauffeur quelle direction il doit prendre. Le dispositif pourrait servir à transmettre d'autres informations.

Après le pare-brise à virtuel à 360°, le volant dopé à l’IA et la voiture autonome qui fait de l'œil aux piétons, Jaguar Land Rover revient avec un nouveau système d'assistance à la conduite une fois encore assez surprenant. Il s'agit d'un « volant sensoriel » dont certaines parties peuvent être chauffées ou refroidies très rapidement pour faire savoir au conducteur s'il doit tourner à droite, à gauche, ralentir ou changer de voie.

Selon le constructeur, ce dispositif pourrait s'avérer utile dans des conditions de visibilité réduite par mauvais temps ou à cause de la configuration de la route.

Pour développer ce système thermique, Jaguar s'est associé à l'université de Glasgow (Royaume-Uni). Il fonctionne des deux côtés du volant, au niveau de la zone où le conducteur place ses mains. La différence de température, chaude ou froide, peut atteindre 6 degrés Celsius, mais il serait possible de définir la plage selon ses préférences.

La technologie a également été appliquée aux palettes de changement de vitesses pour faire savoir au chauffeur à quel moment le passage au mode de conduite autonome est effectif.

Le volant sensoriel de Jaguar Land Rover en action. © Jaguar Land Rover

Intéressant mais complexe à intégrer

« Les recherches de Jaguar Land Rover suggèrent que les indices thermiques pourraient être un moyen de garder les conducteurs entièrement concentrés sur la route », explique que le constructeur. Ce type d'information sensorielle pourrait également servir pour avertir le conducteur à l'approche d'une intersection dangereuse ou pour adresser des notifications moins urgentes à la place d'indications sonores jugées trop intrusives.

L'idée est intéressante, mais l'on voit mal comment elle pourrait être utilisée pour diffuser des notifications aussi variées. Il faudrait pour cela jouer sur l'intensité de l'impulsion thermique et sa durée, ce qui suppose que le conducteur mémorise ces différents scénarii. Pas vraiment évident.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi