Lexus n’a pas fait dans la demi-mesure pour le design du LF-30. © Lexus

Tech

Avec le concept LF-30, Lexus livre un aperçu de sa première voiture électrique et autonome

ActualitéClassé sous :voiture électrique , SUV électrique , Concept-car

Le constructeur a profité du salon de Tokyo pour dévoiler un concept-car très futuriste qui livre sa vision d'une voiture électrique et autonome.

Comme tous les constructeurs automobiles, c'est par un concept-car que Lexus communique sur les évolutions stylistiques et techniques qu'il compte introduire. Lors du 46e salon automobile de Tokyo (Japon), la marque a levé le voile sur le LF-30, qui trace la voie pour les futurs Lexus électriques.

Comme tout concept-car qui se respecte, le LF-30 est futuriste à souhait, tant dans son design digne d'un vaisseau spatial que dans les technologies qu'il embarque. Ses lignes très dynamiques émergent d'une calandre tout à fait spectaculaire qui vient littéralement avaler le masque avant. Tout aussi étonnants sont les feux arrière saillants qui ajoutent une touche d'agressivité à cette auto dans laquelle on plonge par deux énormes portes « papillon ».

L'intérieur est bien entendu tout aussi avant-gardiste, à base d'écrans XL et d'affichage à réalité augmentée projeté sur le toit en verre et contrôlable avec des gestes. Et comme on peut s'y attendre, le LF-30 est équipé pour la conduite totalement autonome. Le volant se rétracte dans le tableau de bord et les sièges se transforment en confortables banquettes, l'habitacle devenant alors un salon de détente high-tech.

Dans le concept LF-30, se cachent des technologies et des éléments de design que l’on retrouvera sur les futurs modèles électriques de Lexus. © Lexus

Un drone bagagiste dans le coffre

Mais ce concept-car est aussi une fiche technique du groupe motopropulseur sur lequel seront conçues les futures Lexus électriques. Le LF-30 est doté de quatre moteurs intégrés aux roues qui développent 400 kW, soit 536 chevaux pour un couple de 700 Nm. Une puissance suffisante pour franchir le 0 à 100 km en 3,8 secondes, ce qui est plus qu'honorable pour un engin de 2,2 tonnes. La batterie 100 kWh offre jusqu'à 500 km d'autonomie (cycle WLTP) et une charge sans fil 150 kW. Une intelligence artificielle se chargera de programmer les recharges en se calant sur l'emploi du temps du propriétaire.

Et pour éviter toute fatigue inutile, un drone caché à l'arrière du véhicule peut se charger de transporter les bagages ou les sacs de provisions. De toutes les innovations dont nous venons de parler, c'est sans conteste celle qui a le plus de chance de ne pas voir le jour dans un modèle de série. Du moins pas dans un avenir proche.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi