La technologie hybride combine le meilleur des deux mondes, avec un moteur thermique et électrique. L'électrique fonctionne à faible allure et vient soutenir le moteur thermique lors des accélération. Une variante permettant de recharger la batterie pour plus d'autonomie existe. Elle reste onéreuse. © Toyota
Tech

Pourquoi et comment choisir un véhicule hybride?

ActualitéClassé sous :voiture , voiture électrique , voiture hybride

-

Augmentation du prix du carburant oblige, la tentation de passer au véhicule électrique est importante. Avec des prix restant élevés une la polyvalence limitée, le bon compromis se trouve du côté des hybrides. Explications.

Face à la grogne du mouvement des gilets jaunes, le président de la République Emmanuel Macron reste inflexible et maintient son projet de taxation des carburants. L'objectif : inciter les automobilistes à passer à l'électrique. Le moyen : offrir des primes à la conversion doublée en mettant en place une super prime de 5000 euros dès le 1er janvier. Mais voilà, elle sera réservée à l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, neuf ou d'occasion. Reste que du côté des 100% électriques et des hybrides rechargeables, le tarif est toujours très élevé par rapport à l'achat d'un véhicule thermique. Pour le moment, la solution la plus raisonnable et polyvalente, reste l'hybride.

Des économies en ville grâce au véhicule hybride

Comme son appellation le laisse supposer, le véhicule hybride mixte deux types de motorisations, un moteur thermique et un autre 100% électrique. ce dernier fonctionne seul lorsque la vitesse est faible. Ce mode ne peut cependant être maintenu que sur quelques kilomètres, environ cinq en général. La batterie de grande capacité du moteur électrique se recharge de deux manières. Lorsque le véhicule freine, mais surtout à partir du moment où le moteur thermique se lance. Cela ne signifie pas que les deux moteurs ne fonctionnent pas de concert. Ainsi, pour réduire la consommation d'essence lors des accélérations, le moteur électrique vient soutenir le thermique. Au final, l’hybridation permet de réduire considérablement la consommation et réduit les émissions de CO2. Il existe aussi une variante dite "rechargeable". Il est alors possible de recharger la batterie sur le secteur pour obtenir plus d'autonomie sur le moteur électrique (environ 50 Km). Mais attention, la facture est salée et les primes et super prime à venir ne suffiront pas.

C’est Toyota qui fut le premier à miser sur la voiture hybride dès les années 90 avec sa fameuse Prius. Fort de cette expérience, la marque nippone se classe systématiquement en tête des véhicules les plus fiables en hybride. N°1 des ventes sur ce secteur, son SUV C-HR reprend la technologie hybride de cette Prius. © Toyota

En revanche, les hybrides, rechargeables ou pas, ne réduisent aucunement la consommation une fois que le véhicule roule à allure élevée et constante sur les voies rapide (autoroutes). Là où ils sont très rentables, c'est pour les déplacements en milieu urbain, où les arrêts sont fréquents.

L'autre avantage de l'hybride, c'est que le prix de l'entretien et moins élevé que celui d'un modèle thermique classique. Pour contenir ce tarif, mieux vaut d'ailleurs porter son choix vers un modèle doté d'une motorisation essence, plutôt que Diesel. Le moteur est plus léger et demande moins d'entretien. De même, rien ne sert d'opter pour un monstre de puissance, surtout si vous passez l'essentiel du temps à rouler en milieu urbain.  

Avec ces histoires de primes à venir dont les critères d'attributions restent incertains, si votre choix se tourne vers un véhicule neuf, les bonnes affaires se trouveront alors plutôt du côté des hybrides non-rechargeables. Très économes en carburants, elles bénéficient de la prime à la conversion allant de 1000 à 2500 euros. Mais ce n'est pas tout, pour alléger la facture, il faut aussi compter sur certains bons plans. C'est notamment le cas pour le best-seller du moment, la Toyota C-HR hybride. Des sites proposent des ristournes imbattables, permettant parfois de bénéficier de remises allant jusqu'à 40% du prix sur ce véhicule et ce, sans compter la prime à la conversion.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !