Disney+ arrive le 12 novembre aux États-Unis, et à partir de 2020, dans les autres régions du monde. © Disney

Tech

Disney dévoile Disney+, son offre anti-Netflix

ActualitéClassé sous :vidéo , disney , netflix

Avec son service Disney+, le géant du divertissement américain s'attaque au secteur du streaming et de la vidéo à la demande. Atterrissage prévu en novembre aux États-Unis et en 2020 en Europe.

Quand on s'appelle Disney et qu'on dispose d'un immense catalogue de chaînes, de films, de franchises, de séries et bien sûr de... dessins animés, on ne pouvait pas rester les bras croisés devant l'explosion de Netflix et l'arrivée prochaine d’Apple TV+.  Le géant américain vient ainsi d'annoncer l'arrivée de Disney+, son propre service de vidéo à la demande, et pour frapper fort, le prix d'entrée est à 6.99 dollars ! L'abonnement à l'année est encore plus avantageux puisque le coût au mois descend à 5,8 dollars. C'est moins cher que Netflix, et c'est déjà une bonne nouvelle pour le consommateur.

À ce prix là, à quoi aurons-nous droit ? Évidemment à l'ensemble des contenus du groupe, et donc les franchises Star Wars et Marvel, mais aussi les dessins animés Pixar ou les séries TV comme l'intégrale des Simpsons. Disney, c'est aussi National Geographic, le catalogue TV et cinéma de la Fox, et les dirigeants ont promis la mise en chantier d'une vingtaine de séries originales et d'une dizaine de longs-métrages. Peut-être aurons-nous aussi droit à du sport puisque Disney est propriétaire d'ESPN, le network américain. Ce serait un point fort par rapport à Netflix qui ne diffuse pas de sport en direct, mais uniquement des documentaires.

En Europe en 2020

Comme Netflix, Disney+ sera accessible depuis des téléviseurs connectés, des smartphones, des tablettes et des consoles de jeux. Le tout avec la possibilité de voir des épisodes ou des films hors connexion, comme le propose aussi son concurrent. Pour la qualité vidéo, Disney promet de s'adapter à la bande passante avec, au mieux, du 4K.

Reste la question de la disponibilité. Aux États-Unis, le lancement est prévu pour le 12 novembre prochain. Pour l'Europe et le reste du monde, il faudra attendre 2020 avec une arrivée en plusieurs étapes sur deux ans.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi