L’idée de recourir au principe de l’effet optique issu du zootrope pour créer une vue extérieure dans un Hyperloop est astucieuse. © Halfpoint, Fotolia

Tech

Hyperloop : des fenêtres grâce à l'effet zootrope ?

ActualitéClassé sous :trains , Hyperloop , Virgin hyperloop one

Virgin Hyperloop One réfléchit à la possibilité d'offrir une vue sur l'extérieur aux passagers d'une capsule Hyperloop en créant des ouvertures dans les tubes à intervalles réguliers et en jouant sur la vitesse pour produire un effet zootrope.

Outre les nombreux défis techniques qu'elles doivent encore relever, les différentes entreprises qui se sont lancées dans la conception d'un Hyperloop vont devoir régler une problématique encore peu évoquée pour le moment : l'absence de fenêtres. En effet, ce train subsonique évoluera dans des tubes sous vide à une vitesse si élevée qu'il serait impossible à l'œil humain de suivre le défilement du paysage. Pour autant, voyager dans une capsule sans ouverture sur l'extérieur causera une sensation d'enfermement à laquelle il faudra bien remédier.

La solution la plus simple consisterait à remplacer les fenêtres par des écrans diffusant au choix des images transmises par des caméras externes, comme des contenus audiovisuels variés (films, informations sur le voyage, jeux vidéo...). Une option envisagée notamment par Hyperloop Transportation Technologies qui veut installer des fenêtres virtuelles.

Une illusion d’optique inventée au XIXe siècle

Virgin Hyperloop One, l'une de ses concurrents, a peut-être trouvé une solution pour créer une vue panoramique vers l'extérieur en utilisant une illusion d'optique inventée au XIXe siècle. Dans une vidéo publiée via Twitter, Josh Giegel, directeur technique et cofondateur de l'entreprise, propose de créer un système de fenêtre zootrope qui rendrait transparent chaque coté d'un tube Hyperloop.

Le zootrope est un jeu optique basé sur la persistance rétinienne et l'effet phi qui crée une illusion de mouvement à partir d'une bande dessinée placée dans un cylindre que l'on fait tourner à une certaine vitesse. Dans le cas de l'Hyperloop, Josh Giegel propose de créer des ouvertures circulaires de part et d'autre du tube à intervalles de dix mètres. Une fois l'Hyperloop lancé à sa vitesse maximale (on parle de 1.200 km/h), l'effet d'optique ferait disparaître les fenêtres pour donner l'impression d'une vue panoramique totalement transparente. La vidéo comporte une simulation qui démontre qu'à pleine vitesse, l'effet de défilement serait visuellement soutenable. On ignore encore s'il s'agit d'une idée lancée en l'air ou d'un vrai projet. Pour le moment, aucun prototype d'Hyperloop n'a encore atteint la vitesse maximale en essai.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi