Tech

UFC-Que Choisir : une baisse de tarifs "fallacieuse" de France Télécom

ActualitéClassé sous :Tech , UFC-Que Choisir , France Télécom

-

Parallèlement à son opposition à la hausse du prix de l'abonnement fixe souhaitée par France Télécom, l'UFC-Que Choisir dénonce "une baisse en trompe-l'œil" du tarif des appels fixes vers les mobiles.

UFC-Que Choisir : une baisse de tarifs "fallacieuse" de France Télécom

Le 2 novembre dernier, l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a déclaré souhaiter imposer une baisse des tarifs de gros de la terminaison d'appel vocal mobile qui entraîne un recul significatif des prix de détail des appels fixes vers les mobiles.

Une semaine plus tard, France Télécom annonçait une "baisse de toutes les formules tarifaires fixe vers mobile Orange, SFR et Bouygues Telecom, pour tous et partout à partir du 17 janvier 2005."

Dans son communiqué du 10 décembre dernier, l'opérateur précisait que la baisse allait être de "20% à 27% pour le Tarif Général pour les clients de France Télécom en métropole, dans les DOM et à Mayotte."

Or selon l'UFC-Que Choisir, "tous les appels, dont la durée est comprise entre 15 secondes et 1,15 minute, seront plus chers qu'auparavant. Par exemple", ajoute l'association "le prix d'un appel de 30 secondes va augmenter de 19,5% et de 6% pour un appel d'une minute".

L'association ajoute que "pour les appels dont la durée est comprise entre 1,15 minute et 2,10 minutes, la baisse sera inférieure à 5%".

En outre, affirme l'UFC-Que Choisir, "France Télécom ne répercute pas totalement au consommateur la baisse du prix de l'interconnexion versée à l'opérateur mobile, comme l'entreprise s'y était engagée, et de fait, augmente sa marge bénéficiaire."

Contacté par NetEconomie, le service de presse du groupe France Télécom n'a pas encore commenté ces assertions.

Pour sa part, Alain BAZOT, Président de l'UFC-Que Choisir "estime fallacieuse l'annonce de France Télécom sur la diminution de ses tarifs et demande à l'ART et au ministre délégué à l'industrie, d'obliger l'opérateur à revoir sa copie."

Cela vous intéressera aussi