Tech

Restez zen ou PAL vous dénonce : les ordinateurs lisent vos émotions

ActualitéClassé sous :Tech , émotions , ordinateur

Surveiller l'état émotionnel des participants à une réunion, ou de militaires en action, pour aider chacun à se contrôler et le chef d'équipe à diriger son groupe : cette curieuse idée est déjà expérimentée aux Etats-Unis.

Le laboratoire Sandia met au point un ordinateur capable de lire vos émotions... Crédits : www.sandia.gov

Au laboratoire national Sandia, qui dépend de la firme Lockheed Martin, les recherches concernent des centaines de domaines, de l'électronique au nucléaire. L'équipe de Peter Merkle, elle, travaille depuis un an sur le projet PAL (Personal Assistance Link), un système de perception des émotions d'un être humain, fonctionnant à l'aide d'un PC de bureau. Forcément consentant, l'humain doit s'équiper de quelques capteurs qui mesurent en permanence son pouls et le rythme de sa respiration.
Une caméra et un microphone scrutent ses expressions faciales et les intonations de sa voix.
En direct, l'écran du PC lui indique s'il est nerveux ou calme, stressé ou serein, déconcentré ou réactif
.

Mieux, dans l'expérience de Peter Merkle, basée sur un jeu vidéo, le logiciel donne des conseils au joueur, par exemple en établissant une corrélation entre la réduction de ses gains et l'augmentation de son excitation. Voilà de quoi se contrôler de manière plus efficace qu'en réalisant, en pleine réunion, que l'on vient de proférer une ânerie pour cause de trop grande nervosité.

Mais l'idée première de Peter Merkle est d'améliorer le travail en équipe. Le jeu vidéo de son expérience regroupe plusieurs personnes au sein d'un réseau local et l'état émotionnel de chacun est diffusé à tous les autres. Le leader peut alors facilement décider d'écarter le joueur en train de perdre ses moyens et de favoriser celui qui se maîtrise parfaitement.

Ce contrôle des émotions pourrait servir, expliquent les auteurs de l'expérience, à surveiller l'état des participants à une réunion, des membres d'une équipe ou d'un groupe de militaires devant prendre des décisions rapides et graves (fantassins, pilotes...).

On pourrait sourire, mais l'appareil existe. Un prototype aurait été fabriqué en 71 jours seulement par la société MindTel, à partir de quelques produits du commerce : un PC, un logiciel de reconnaissance faciale et quelques capteurs...

Une association de défense de la vie privée (Privacy Rights Clearinghouse) s'est déjà offusquée de cette invention et y voit un exemple supplémentaire d'une tendance à surveiller de près la santé des employés d'une entreprise dans un but purement manageurial.
Et puis, le nom PAL rappellerait trop HAL, l'ordinateur récalcitrant de 2001, l'odyssée de l'espace...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi