Après avoir échoué lors de certains procès pour mettre hors circuit des logiciels d'échange de fichiers comme KaZaA, la RIAA (association chargée de représenter les maisons de disques américaines et de défendre leurs droits) a décidé d'attaquer le problème à la racine : les utilisateurs (américains, pour le moment...).
Cela vous intéressera aussi

La RIAA vient donc d'annoncer qu'elle devrait très prochainement engager des poursuites judiciaires envers des centaines d'utilisateurs de logicielslogiciels d'échange de fichiers et de "gros consommateurs" de fichiers MP3.

Pour cela, la RIAA a d'ores et déjà contacté les fournisseurs d'accès utilisés par les "pirates" en question afin d'obtenir leur coordonnées pour engager les poursuites.

La communauté Peer To PeerPeer To Peer n'a pas attendu cela pour réagir et des logiciels d'échange de fichier comme Blubster, Morpheus et très prochainement iMesh, utilisent ou utiliseront prochainement des leurres pour tenter de garantir des échanges anonymes sur leurs réseaux respectifs.