Tech

Coup de filet contre le P2P aux Etats-Unis

ActualitéClassé sous :Tech , lutte , réseau

-

Pour la première fois, le FBI est intervenu contre les utilisateurs américains de réseaux P2P. Une descente chez des particuliers et chez un fournisseur d'accès aurait conduit à la saisie d'ordinateurs, de documents et de matériel informatique.

C'est dans le cadre de mandats émis par un juge, donc à la suite d'une plainte déposée par l'industrie du disque aux Etats-Unis, que le FBI aurait procédé à une descente contre un réseau de P2P baptisé "Underground Network". Composé de cinq noeuds centraux, le réseau servait 7000 utilisateurs sur invitation seulement. S'y trouvaient le cocktail habituel de films récents, d'albums musicaux et autres logiciels du commerce. La descente a eu lieu aux domiciles d'internautes qui fréquentaient ce réseau et chez un fournisseur d'accès qui hébergeait un ou plusieurs des cinq serveurs de mise en relation. La Justice américaine a cependant précisé que le FAI n'est pas mis en cause.

C'est la première fois que le FBI est mis à profit dans le cadre du démantèlement d'un "simple" réseau d'échange peer-to-peer. Radicalisation de la lutte contre le P2P outre-atlantique ou simple digression sans lendemain, il est encore trop tôt pour en tirer des conclusions. Et cela ne fait aucune différence pour les internautes arrêtés. Eux risquent toujours jusqu'à cinq ans de prison et 250.000 dollars d'amende.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi