Tech

Dino CogniToys, un jouet connecté au superordinateur Watson d’IBM

ActualitéClassé sous :smartphone , superordinateur , cloud computing

L'entreprise nord-américaine Elemental Path veut lancer Dino CogniToys, le premier jouet éducatif connecté à la version cloud du superordinateur Watson d'IBM. Il s'agit d'un dinosaure en plastique qui interagit vocalement en temps réel avec les enfants en personnalisant les échanges dans le jeu et l'apprentissage grâce aux informations qu'il collecte et analyse.

Le Dino CogniToys est un jouet-compagnon doté d’une fonction de reconnaissance vocale. Les enfants pressent son ventre pour lui parler et interagir avec lui. Très simple techniquement, le produit tire toutes ses capacités de l’application en ligne à laquelle il est connecté. Il s’agit de la plateforme de cloud computing Watson dérivée du superordinateur d’IBM. © Elemental Path

Depuis qu'il a démontré sa puissance en battant des concurrents humains au Jeopardy en 2011, le superordinateur Watson est devenu une pièce maîtresse de la stratégie commerciale d'IBM. Le géant nord-américain compte monétiser Watson sous forme de modules de cloud computing dont les développeurs pourront se servir pour créer de nouveaux services adaptés à différents secteurs d'activité (santé, finance, éducation, etc.).

À cet effet, IBM a lancé l'année dernière un concours (IBM Watson Mobile App Developer Challenge) à destination des développeurs pour proposer des applications exploitant les capacités de Watson. Parmi les trois lauréats figurait Friendly Anthropomorphic Networked Genome, un projet de jouet cognitif pour les enfants. Le concept se matérialise aujourd'hui sous la forme d'un sympathique dinosaure en plastique nommé Dino CogniToys. Elemental Path, la jeune pousse qui lance ce produit, vient de démarrer une campagne de levée de fonds sur KickStarter.

Le Dino CogniToys est un compagnon interactif doté d'une fonction de reconnaissance vocale qui lui permet d'interagir avec les enfants. Il est connecté à une application de cloud computing basée sur Watson à partir de laquelle il va développer ses capacités à répondre aux questions en adaptant les réponses selon l'âge des enfants. Le Dino est capable de mener des conversations, de plaisanter, chanter avec les enfants tout en apprenant à les connaître.

IBM veut récolter les fruits de son savoir-faire avec Watson en en faisant la clé de voûte d’une infrastructure de cloud computing qui sous-tendra toute une gamme d’applications cognitives dans divers domaines comme la santé, la finance ou l’éducation. Récemment, le superordinateur a commencé à apprendre le japonais. © IBM

Quid de la confidentialité des données ?

L'intérêt du concept est qu'étant basé sur du cloud computing, il pourra évoluer en permanence et « grandir » avec son utilisateur. D'un point de vue technique, le jouet est très simple. Il intègre un microphone et un haut-parleur, une batterie et l'électronique nécessaire à la transmission des données à l'application cloud. L'enfant l'actionne en pressant le gros bouton situé sur la bedaine de l'animal pour lui parler. Tout le traitement et l'analyse des données se font en ligne. Elemental Path met en avant le fait que cette simplicité lui permet de proposer son produit à un tarif très abordable malgré sa technicité (le Dino CogniToys coûte 99 dollars sur KickStarter, soit 87 euros au cours actuel).

Cette approche soulève toutefois des questions primordiales concernant les données. Comment sont-elles sécurisées ? Peuvent-elles faire l'objet d'une exploitation commerciale de la part d'IBM ou d'Elemental Path ? Pourront-elles être supprimées une fois que l'enfant n'utilisera plus le jouet ? Car ce dernier est censé devenir un compagnon en accumulant une quantité d'informations aussi variées que sensibles à mesure que l'enfant grandit. D'un point de vu marketing, il s'agit là d'une véritable mine d'or qui suscitera à n'en pas douter un grand intérêt. Elemental Path n'évoque pas ces interrogations mais assure que les parents garderont le contrôle en ayant accès aux données utilisées par les CogniToys et aux questions que posent les enfants.

Mais il faudra sans doute faire beaucoup mieux pour garantir la confidentialité et la sécurité des usagers d'ici au lancement du produit. On pourra objecter que les enfants ont déjà l'habitude de manipuler des smartphones et des tablettes avec des applications qui collectent une quantité énorme de renseignements en échange de leur gratuité... Quoi qu'il en soit, le projet CogniToys suscite l'enthousiasme puisqu'il a largement dépassé son objectif financier. Les 50.000 dollars (un peu plus de 44.000 euros au cours actuel) initialement souhaités ont été atteints en moins de deux jours. À l'heure où nous écrivions ces lignes, le Dino avait récolté plus de 166.000 dollars (près de 147.000 euros). Les premiers exemplaires seront livrés à partir de novembre. On ignore encore le prix public final.

Cela vous intéressera aussi