Tech

Grâce à un robot, notre corps peut ressentir des sensations venues d'ailleurs

ActualitéClassé sous :robotique , technologie , robot

-

Un pas de plus pour la téléprésence : un chercheur présente un robot téléguidé faisant ressentir physiquement à son utilisateur l'environnement dans lequel il évolue.

Le chercheur présentera ce robot original au Siggraph Asia, une conférence annuelle sur les arts numériques et les technologies émergentes qui se tiendra du 13 au 15 décembre à Hong Kong. © Université de Toyohashi

Être présent à un endroit tout en restant disponible à un autre, voici le rêve de bien des personnes pressées. Aujourd'hui il se concrétise avec la dernière invention de Dzmitry Tsetserukou, un chercheur d'origine biélorusse travaillant à l'université de technologie de Toyohashi au Japon. Avec son équipe, il vient de mettre au point un robot aux compétences particulières.

Il est possible de le téléguider en utilisant son propre corps comme un joystick. Jusqu'ici, rien de bien extraordinaire... Ce qui l'est plus, c'est qu'il permet de ressentir physiquement les obstacles rencontré par le robot, qui permet ainsi à son utilisateur « d'accéder à une sorte de téléprésence » selon les termes du chercheur.

Côté esthétique, l’apparence du robot est plutôt éloignée des habituels standards de la science-fiction, ou encore d’Asimo, le petit robot humanoïde conçu par Honda. © Dzmitry Tsetserukou

Pour le piloter, il est nécessaire de porter une ceinture spéciale dotée de plusieurs capteurs et d'un accéléromètre. C'est en bougeant le corps que l'on peut le diriger. Par exemple, en se penchant en avant, le robot avance.

Le rôle des différents capteurs consiste à détecter la direction et l'angle des mouvements réalisés avec le buste pour les transmettre au robot sous forme de commandes. L'utilisateur peut également porter des lunettes spéciales pour afficher ce que les caméras sont en train de filmer.

La ceinture est équipée d'un accéléromètre (accelerometer), de capteurs (geomagnetic sensor) et enfin de vibreurs (vibration motors) permettant de ressentir la présence des objets situés à proximité du robot. © Dzmitry Tsetserukou

iFeel IM!, la téléprésence sensuelle

Le robot est en effet doté de caméras et d'un scanner laser qui lui permettent de détecter les obstacles. Lorsque c'est le cas, l'un des vibreurs de la ceinture s'active pour indiquer l'emplacement où se trouve l'objet. C'est ce système qui permet de simuler physiquement l'environnement dans lequel se trouve le robot pour donner à l'utilisateur la sensation de s'y trouver.

C'est sur le terrain de la « téléprésence » que Tsetserukou a fait sa spécialité. Car le chercheur n'en est pas à son coup d'essai. Sur le même principe, il avait déjà fait parler de lui l'an passé en inventant un système permettant d'identifier les émotions exprimées dans un message et d'en reproduire les sensations physiques correspondantes.

Baptisé iFeel_IM !, un harnais, associé à un logiciel permet à deux personnes éloignées et communicant par internet de ressentir physiquement les émotions exprimées lors d'un tchat. © Dzmitry Tsetserukou

Cette invention s'appelle iFeel_IM!. Pour l'utiliser, on enfile un harnais doté de vibreurs et de petits moteurs. En se contractant, le dispositif exerce une pression sur la poitrine simulant physiquement une étreinte virtuelle. L'accessoire permet également de ressentir des battements de cœur et peut même générer des frissons dans le dos.

Cela vous intéressera aussi