Le capteur Sony IMX500 est intégré dans le module Genuis installé sur des feux tricolores et des abribus. © Sony
Tech

Sony va tester son capteur d’image IMX500 pour réduire la pollution urbaine et les accidents de piétons à Rome

ActualitéClassé sous :mobilité du futur , Sony IMX500 , intelligence artificielle

Dévoilé il y a un an, le capteur IMX500 de Sony est le premier du genre à intégrer un processeur d'intelligence artificielle qui analyse en temps réel les images fixes ou animées sans s'appuyer sur un service en ligne. Il se destine notamment à la détection des flux de personnes et de biens.

A partir du mois prochain, Sony va participer à une expérience de ville connectée à Rome en Italie, en expérimentant son nouveau capteur d’image IMX500 qui intègre une puce de calcul IA. D'une capacité de 12 mégapixels, l'IMX500 n'a pas vocation à faire de la photo ou de la vidéo mais de la détection en temps réel pour des applications industrielles.

A Rome, trois tests distincts seront conduits pour : réduire la pollution et les embouteillages causés par les véhicules à la recherche d'une place de parking, optimiser les transports en commun et renforcer la sécurité sur les passages piétons. Pour ce faire, le capteur IMX500 a été installé dans un module baptisé Genius qui sera perché au sommet des feux de circulation et sur des abribus. Cet équipement muni de caméras va collecter des informations sur les places de stationnement libres, la présence de piétons prêts à traverser une rue et le nombre de passagers montant et descendant d'un bus.

Aucune image ne quitte le capteur et n’est conservée

Les images seront analysées en temps réel par des réseau neuronaux qui s'exécutent directement sur la puce DSP du capteur IMX500. Ce dernier étant doté d'une mémoire intégrée, il traite les informations localement. Sony met en avant la protection de la vie privée (aucune image ne quitte le capteur et n'est conservée) et un fonctionnent peu énergivore.

Seules les métadonnées seront extraites et transmises à des applications qui indiqueront aux automobilistes les places de parking libres, préviendront de la présence de passants à un passage piétons. Les abribus connectés renseigneront les services de transport en commun sur l'affluence et les pics afin d'aider à optimiser les rotations et ainsi éviter l'entassement des passagers.

 

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !