La PS5 marquera un tournant dans l'histoire des consoles de jeu avec un design qui s'annonce révolutionnaire. © LetsGoDigital

Tech

Console de jeu : la PS5 promet de lancer un jeu en une seconde

ActualitéClassé sous :jeux vidéo , PS4 , console de jeu

La configuration de la prochaine console de jeu Sony est désormais connue, et pour contrer la Xbox Series X de Microsoft, la PS5 va miser sur un disque SDD ultrarapide.

Même s’il est moins courant que dans l’informatique et les smartphones, la course à l’armement, ou plutôt à l’équipement dernier cri, concerne aussi l’univers du jeu vidéo, et plus précisément des consoles de jeux. En l’occurrence, c’est un match de boxe entre Microsoft et sa Xbox d’un côté, et Sony et sa PlayStation, de l'autre.

Processeur, mémoire vive, disque dur… Pour contenter des joueurs de plus en plus exigeants en fluidité d'images et en performances, Sony a donc prévu de frapper fort avec sa PS5. Elle n’est attendue que pour les fêtes de fin d’année mais sa configuration, présentée officiellement mardi et relayée par Eurogamer, laisse rêveur et on est obligé de la comparer à ce qu’a prévu Microsoft avec sa Xbox Series X, qui est aussi attendue pour la fin de l'année 2020.

La présentation officielle de la PS5. © IGN

Un disque SSD exceptionnel

Côté processeur, match nul ou presque puisque les deux consoles embarqueront une puce AMD Zen 2 composée de huit cœurs. Pour Sony, chaque cœur sera cadencé à 3,5 GHz, contre 3,8 GHz pour Microsoft. Pour chaque console, 16 Go de mémoire vive, et à titre de comparaison, c’est deux fois plus que dans la PS4 et la Xbox One. Pour les graphismes, Sony opte pour une version adaptée d’un GPU RDNA 2 d’AMD d’une puissance de 10,28 teraFLOPS contre 12 pour la Xbox Series X. Là encore, sur le papier, avantage à Microsoft, et c’est équivalent à ce que propose Google avec son service Stadia.

En fait, là où Sony frappe fort, c’est au niveau du stockage avec un impressionnant disque SSD de 825 Go avec une bande passante minimale de 5,5 Gb/s. C’est deux fois plus que Microsoft, et la promesse de Sony est simple : permettre de démarrer un jeu en une seconde. À vérifier en fin d’année, mais Sony profite d’une technologie propriétaire pour prendre le dessus sur Microsoft qui dépend des fabricants de disques SSD, en l’occurrence de son partenaire Seagate.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi