Des utilisateurs d'iTunes, anglais et américains, ont eu la mauvaise surprise de voir leurs comptes débités par des achats sur l'App Store qu'ils n'ont jamais réalisés. D'après le site Web qui a révélé ce piratage, la fraude serait en fait beaucoup plus massive.
Cela vous intéressera aussi

Ce week-end, le site Engadget diffusait une drôle d'information : sur l'App StoreStore, la boutique en ligne d'Apple, parmi les 50 meilleures ventes de livres, 40 étaient des mangas provenant d'un éditeur asiatique dont le nom serait Thuat Nguyen. Dans le même temps, des messages se répandaient via TwitterTwitter et des forums, publiés par des possesseurs de comptes iTunesiTunes se plaignant d'avoir été piratés. Des achats, parfois importants ont été réalisés en leur nom sur leurs comptes. Depuis, les ouvrages de cet éditeur ont tous été retirés des rayons.

Un autre site, TNW (TheNextWeb), rapportait ce piratage de comptes iTunes et affirmait finalement que la fraude ne se limitait pas aux manœuvres du seul Thuat Nguyen. D'autres développeurs, parvenus à prendre le contrôle de compte iTunes auraient déclenché des vaguesvagues d'achats sur l'App Store parmi des clients britanniques et des Etats-Unis.

YouTube victime d'une mauvaise plaisanterie

D'après TNW, les escroqueries iraient de 100 à 1.400 dollars par victime. L'objectif premier serait d'augmenter directement les ventes de certains produits mais aussi, en améliorant leur classement et donc leur notoriété, de les faire croître de nouveau, cette fois-ci naturellement.

Même si les piratages de comptes rapportés jusqu'ici ne concernent pas la France, les clients de n'importe quel pays peuvent les subir. La seule réponse possible actuellement est de modifier le mot de passemot de passe... et de ne pas tomber non plus dans la paranoïa. Selon MacRumors, la catégorie Livres de l'App Store où l'arnaque a été mise au jour, est la moins riche de toutes et l'ensemble des comptes touchés ne serait qu'une gouttegoutte d'eau dans l'océan des cent millions de clients d'iTunes.

Quoiqu'il en soit, cette forme de piratage semble bien être une nouveauté... Ce dimanche (Independance Day aux Etats-Unis) fut apparemment une grande fête pour les hackers. YouTubeYouTube a été victime ce même jour d'une mauvaise plaisanterie lancée par des pirates qui ont exploité une faillefaille de sécurité cachée dans la publication des commentaires. En y glissant du code HTMLHTML, il est possible de faire afficher des pop-uppop-up. Celles-ci annonçaient notamment la mort du jeune chanteur Justin Bieber.