Tech

Mega : une fonction de chat crypté dans le courant de l’été

ActualitéClassé sous :Internet , mega , téléchargement

Le service de stockage et de partage de fichiers Mega promet de lancer une messagerie instantanée cryptée d'ici un mois et demi. Au programme également, des applications mobiles ainsi qu'un service de courrier électronique lui aussi sécurisé par chiffrement.

Dans l’interface de Mega figure déjà un dossier « Messages », qui devrait accueillir le futur service de courriel crypté promis par Kim Dotcom. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Au moment de son lancement en janvier dernier, Mega avait annoncé qu'il proposerait une messagerie instantanée ainsi qu'une messagerie électronique, toutes deux cryptées afin de protéger la confidentialité des échanges. Dans un billet de blog publié hier, Vikram Kumar, le PDG de Mega, est revenu sur cette promesse en indiquant que le développement était en cours. Mais Kim Dotcom, le fondateur de Megaupload et instigateur de Mega, a donné plus de précisions au site TorrentFreak. « Nous pensons avoir une messagerie instantanée intégrée à Mega d'ici quatre à six semaines, puis dans les applications mobiles d'ici deux à trois mois. Un service de messagerie électronique crypté complet devrait sortir dans six à neuf mois », a-t-il déclaré, précisant qu'il s'agissait là d'une feuille de route susceptible d'évoluer.

Actuellement, Mega offre à chaque membre 50 Go d'espace de stockage gratuit, mais cette limite n'est pour le moment pas appliquée, a révélé Vikram Kumar. À chaque fois qu'un fichier est transféré sur un compte Mega, il est individuellement chiffré. Les utilisateurs peuvent ensuite partager des contenus auxquels sont associées des clés publiques qui serviront à les déchiffrer.

La semaine dernière, Mega a lancé son application Android. Elle permet d’accéder au service de stockage pour consulter les fichiers, les télécharger sur le mobile ou les partager. L’application peut également synchroniser automatiquement les photos prises depuis le smartphone avec un compte Mega. © Marc Zaffagni, Futura-Sciences

Outils bureautiques à venir dans Mega

La semaine dernière, Mega a lancé une application pour smartphones sous Android disponible sur le Google Play. Elle est d'ores et déjà plébiscitée par les usagers (note de 4,5/5 sur le magasin d'applications). Futura-Sciences l'a testée depuis un Samsung Galaxy Nexus et constaté son fonctionnement fluide et ses fonctionnalités très complètes. Une version iOS ainsi qu'une application de synchronisation pour Windows sont en préparation. À plus long terme, il est aussi question de proposer des outils bureautiques (traitement de texte, calendrier, feuille de calcul) directement accessibles depuis le site. S'érigeant en défenseur d'un Internet libre et de la confidentialité des données, Kim Dotcom fait son miel de l'actualité récente autour du scandale Prism.

Son discours s'est trouvé conforté à la suite des révélations d'Edward Snowden, un ancien consultant de la NSA (National Security Agency), sur le vaste système de surveillance électronique déployé par les États-Unis, qui touche les gouvernements, mais peut aussi cibler des individus dans le cadre de certaines enquêtes. De quoi apporter de l'eau au moulin du fondateur de Megaupload, qui n'hésite pas à se ranger aux côtés des « whistleblowers », les lanceurs d'alerte comme Julian Assange (WikiLeaks), Bradley Manning et Edward Snowden.

Cela vous intéressera aussi