Tech

Intel et Nokia préparent la 3D sur les mobiles

ActualitéClassé sous :Internet , informatique , technologie

-

Un centre de recherche sur les interfaces 3D vient d'être créé conjointement par Intel et Nokia dans une université finlandaise. Au menu : des procédés plus « interactifs », des hologrammes et, surtout, l'exploitation de la plate-forme logicielle Meego. Nokia en aura besoin face aux succès de Apple et de Google dans les smartphones.

En Chine, le designer Kingyo a imaginé un bracelet communiquant qui affiche ses informations sur un hologramme, montrant des pages Web, des cartes et même des renseignements sur l'état physiologique du porteur de l'appareil. © Kingyo

Pour la rentrée 2010-2011, l'Université de Oulu, en Finlande, au bord du golfe de Botnie, s'est enrichie d'un Intel and Nokia Joint Innovation Center, installé dans le « Centre d'excellence d'Internet » (Center for Internet Excellence, CIE), créé en 2009. Le fondeur spécialiste des processeurs et le fabricant de mobiles s'associent pour faire évoluer les interfaces des téléphones. Le laboratoire sera financièrement aidé par Tekes, une agence finlandaise d'aide à l'innovation technologique, qui a déjà collaboré avec Nokia.

Le premier sujet confié aux « deux douzaines de chercheurs », selon les communiqués de l'université et d'Intel, sera le graphisme en 3D au service « d'interfaces plus réalistes ». Pour Intel, l'apparition de la 3D représentera un jour une étape majeure de l'histoire d'Internet et, en Finlande, la recherche dans le domaine des interfaces 3D serait active. La focalisation de l'Université de Oulu sur l'électronique et la photonique en fait le lieu idéal pour ce centre, a affirmé Justin Rattner, directeur de Intel Labs.

Un rêve de la SF bientôt chez nous ?

Les développements s'appuieront sur le système d'exploitation Meego, qui réunit deux projets, le Maemo de Nokia et le Moblin d'Intel, tous deux dérivés de Linux. Conçu pour les netbooks, il pourrait tourner sur les smartphones, un secteur où Nokia, toujours numéro un sur les bas de gamme, s'est fait doubler ces dernières années par Google et son Android et par Apple et ses iPhone. Meego a été présenté en février 2010 et confié, en open-source, au bon vouloir des développeurs qui ont quelque peu délaissé Symbian, le système de Nokia.

Les chercheurs auront un autre thème de travail, plus lointain : l'hologramme. Intel imagine un mobile qui afficherait une image de l'interlocuteur, flottante et en trois dimensions. L'entreprise concède que cette vision appartient aujourd'hui à la science-fiction mais la recherche technique n'est-elle pas le moyen de réaliser des rêves ?

D'ailleurs, comme le montre au bas de cet article l'image du projet Mercator du Chinois Kingyo, les designeurs, comme lorsqu'il s'agit d'imaginer la voiture du futur, sont souvent en avance sur les ingénieurs...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi