Tech

En bref : Adobe donne de l’AIR au web

ActualitéClassé sous :Internet , adobe , flash

Ajouter des fonctions originales à des pages Web, éventuellement utilisables sans navigateur : c'est ce que permet AIR, un environnement de programmation destiné aux développeurs, dans la droite ligne de Java, Flash et autres widgets.

Capture d'écran sous Adobe AIR. Crédit : Adobe

Le code HTML serait-il à bout de course ? Beaucoup d'éditeurs tentent actuellement d'affranchir leurs pages interactives de ses limites en ajoutant des dispositifs logiciels autonomes. On pense à Adobe bien sûr, avec son plug-in Flash qui domine le marché de très haut, mais aussi à Mozilla (avec Prism), et à Sun MicroSystems (avec JavaFX), entre autres. Toutes réalisations, ou projets permettant l'élaboration d'un site en RIA, ce qui signifie Rich Internet Application (nulle traduction indispensable...).

Adobe vient à nouveau de marquer son territoire en diffusant sur son site (américain uniquement, pour l'instant) AIR, un environnement qui permettra ensuite à d'autres programmes de s'installer sur votre ordinateur (Mac ou PC sous Windows), indépendamment du navigateur, avec l'avantage de ne pas s'interrompre en cas de plantage de ce dernier.

Pour l'instant pas de folie, seule une trentaine d'applications sont disponibles, qui concernent surtout AOL (affichage d'un Top100), Ebay et le Nasdaq. Mais d'autres devraient suivre, réalisées au moyen d'un kit de développement (Flex) mis à la disposition des programmeurs pour un montant raisonnable de 214 euros. Le lecteur, lui, est gratuit, à l'instar d'Adobe Reader. Il représente 11,2 Mo sous Windows et 16,4 Mo sous Mac OS X.

Reste que pour s'imposer, AIR devra devenir aussi indispensable que Flash ou le format PDF. Ce n'est pas encore gagné...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi