Val Kilmer sera présent dans le nouveau film Top Gun : Maverick, avec une voix synthétisée par une IA. © Paramount Pictures
Tech

Comment Top Gun a redonné sa voix à Val Kilmer

ActualitéClassé sous :intelligence artificielle , Algorithme , Deepfake

Val Kilmer fera son apparition aux côtés de Tom Cruise dans le nouveau film Top Gun : Maverick. L'acteur ayant quasiment perdu sa voix suite à un cancer de la gorge, les producteurs l'ont recréée grâce à l'intelligence artificielle.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les 10 menaces les plus dangereuses de l'intelligence artificielle  L’intelligence artificielle a permis des avancées dans le domaine de la santé, la recherche et l'industrie. Mais dans de mauvaises mains, elle peut aussi servir à des fins criminelles ou à la désinformation. 

Le film Top Gun de 1986 a servi de tremplin pour la carrière d'acteur de Val Kilmer. Celui-ci jouait le pilote Tom « Iceman » Kazansky, principal rival puis ami de Pete « Maverick » Mitchell, interprété par Tom Cruise. Le nouvel opus Top Gun : Maverick, qui sort en avant-première le 24 mai 2022, réunit de nouveau les deux acteurs, 36 ans plus tard.

Toutefois, Val Kilmer a été diagnostiqué d'un cancer de la gorge en 2014. Il a subi deux trachéotomies, altérant sa voix au point où les gens peinent à le comprendre. Pour son apparition dans Top Gun : Maverick, il a donc fallu trouver une solution. C'est Sonantic, une entreprise spécialisée dans les voix générées par l'intelligence artificielle, qui a eu la tâche de rendre sa voix à l'acteur.

Une démonstration de la voix de Val Kilmer, recréée par l’IA de Sonantic. Activez la traduction automatique des sous-titres. © Sonantic

De nouveaux algorithmes spécialement conçus pour Val Kilmer

Habituellement, Sonantic reconstitue la voix d'une personne en lui faisant lire une série de textes, choisis spécifiquement et toujours identiques. Dans le cas présent, la firme n'avait que des clips de qualité variable, et qui ne correspondent qu'à un dixième des données qu'ils utilisent normalement. Elle a d'abord nettoyé les échantillons et retiré tous les bruits de fond, puis généré les transcriptions. Toutefois, les algorithmes existants n'ont pas donné le résultat souhaité.

Sonantic a finalement développé de nouveaux algorithmes et créé plus de 40 modèles de voix différents, avant de sélectionner le meilleur. Toute une série de paramètres permettent un réglage fin de la voix ainsi générée, comme le débit et la tonalité. Si cette technologie pourrait être très utile pour Hollywood, pour garder les mêmes acteurs dans des rôles lorsque ceux-ci sont décédés ou ne peuvent plus jouer, elle risque aussi de servir aux deepfakes...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !