Tech

Trapit : un moteur de recherche qui apprend à connaître son maître

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , Trapit

Conçu par les inventeurs de Siri, le logiciel de reconnaissance de la parole installé sur l'iPhone 4S, Trapit est pour l'instant un site Web. En apprenant les habitudes de son utilisateur mais aussi en lisant les textes des pages Web, il est censé affiner les recherches et dénicher des pages Web qu'auraient ignorées les outils conventionnels.

Trapit personnalise les recherches. © Trapit

Google règne, incontesté, sur la recherche en ligne, mais de nouvelles façons d'explorer le Web essaient de changer la donne. Trapit, un nouveau moteur de recherche qualifié d'intelligent, conçu par les créateurs de l'assistant virtuel d'Apple, Siri, vise à changer nos modalités d'accès aux contenus en ligne.

Lancé en bêta le 15 novembre, Trapit (pour trap it, piège-le) se place sur un créneau déjà peuplé : Stumbleupon, Digg et Techmeme, entre autres, pratiquent l'agrégation de liens trop occultes ou trop récents pour apparaître en première page des moteurs de recherche. De son côté, Microsoft cherche également à améliorer Bing, son moteur de recherche. Lancée le 14 novembre et réservée aux États-Unis, sa dernière initiative est une sélection de sites répartis en plus de 140 thèmes (Editor's picks).

Editor's Picks : une tentative de Microsoft, encore à l'état de prototype, pour proposer une sélection de sites dans différents domaines, choisis par des éditeurs. © Microsoft

Un peu de compréhension

Trapit se distingue assez nettement de ces services d'abord par une forme d'apprentissage, prenant en compte le fait que « l'utilisateur individuel est une cible éternellement mouvante ». Concrètement, Trapit fournit des résultats personnalisés, correspondant aux goûts et aux habitudes de navigation de chacun.

De plus, à la manière de Siri, sur iPhone 4S, qui décrypte ce que lui dit son utilisateur (« quel temps fait-il dehors » donnera le même résultat que « dois-je prendre mon parapluie »), Trapit ne s'intéresse pas qu'aux mots clés des pages Web mais il les lit, véritablement. Il en extrait plus efficacement la nature du contenu pour des recherches en principe plus pertinentes. En cela, il ressemble à Wolfram Alpha, qui accepte des requêtes en langage naturel et qui répond directement à une question.

Trapit n'existe pour le moment que sous la forme d'une application Web, mais une application iOS est annoncée pour début 2012. Gary Griffiths, P-DG et cofondateur de Trapit, y voit « l'évolution future de la découverte sur le Web, dans un monde postrecherche. Nous alimenterons des sites et des services de toutes sortes. Le Web est maintenant bien trop vaste pour qu'une solution générale fonctionne [...]. Tous les services de la Toile devront passer à la personnalisation ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi