Tech

Bing, ex Kumo : le moteur de recherche de Microsoft bientôt en ligne

ActualitéClassé sous :Internet , Bing , Kumo

Présentation soignée, outils de recherche diversifiés, organisation thématique des résultats : Bing, jusque-là connu sous le nom de Kumo, se distingue nettement - et agréablement - des Google et autres Yahoo!. En France, il sera disponible dès mercredi prochain dans une version provisoire.

Bing, le pion de Microsoft pour conquérir le marché de la recherche sur Internet. © Microsoft

Finalement, Kumo, le moteur de recherche de Microsoft, s'appellera Bing. Sa présentation est déjà visible sur le site www.bing.com, où on peut découvrir une vidéo montrant sommairement différentes recherches. Pour marquer la différence avec les moteurs actuels, Microsoft aime à le présenter comme un « outil d'aide à la décision ».

La présentation diffère en effet radicalement du dépouillement immaculé de la page de Google et renouvelle agréablement le genre. Le moteur de recherche est celui de Powerset, initialement lancé pour Wikipédia, que Microsoft a acheté en 2008, et apporte de notables évolutions. Un historique des recherches, toujours accessible, permet de revenir sur la liste des liens proposés. Les résultats sont présentés de manière ordonnée, avec une véritable mise en page dépendant de la nature de la recherche et même des requêtes précédemment effectuées.

Selon les thèmes de la recherche effectuée, la page des résultats s'agrémente d'images ou de miniatures de la page proposée. (Capture d'écran de la présentation sur le futur site de Bing.)

La concurrence est rude

En tapant le nom d'un produit, par exemple (voiture, appareil photo, etc.), on obtient une série d'images commentées et une barre latérale affichant différents thèmes, comme ConcessionnairesComparatifs ou Nombre de pixels. A côté des résultats figurent également d'autres outils, dépendant également de la recherche. En tapant le nom de d'une ville, par exemple, on trouvera les liens vers des sites d'achats de billets de train ou d'avion. Pour le transport aérien notamment, Bing intègre Farecast, un service de prévision des tarifs des vols, créé par la société du même nom et racheté récemment par Microsoft.

Bing devrait être accessible la semaine prochaine aux Etats-Unis et mercredi prochain (le 3 juin) en France, seulement en version bêta. D'ici là, Microsoft promet une énorme campagne de publicité. Après les échecs de MSN Search, de Windows Live search et de Live search, après le refus de Yahoo! de se laisser acheter, Microsoft vient de s'offrir un pion à l'allure solide sur l'échiquier lucratif des moteurs de recherche, très largement dominé par Yahoo! et surtout Google.

A première vue, les atouts techniques de Bing sont réels. Mais le retard à rattraper est considérable. Google détient environ 64% du marché à l'échelle mondiale et Microsoft en est à 10%. De plus, les concurrents, eux aussi, continuent de faire évoluer leurs services...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi