Tech

Les écrans QLed s’apprêtent à sortir des labos

ActualitéClassé sous :informatique , technologie , écran

Un écran QLed, à boîtes quantiques, vient d'être présenté par l'entreprise QD Vision. Plus économes en électricité que les Led et Oled actuelles, et offrant un meilleur contraste et une luminosité plus forte, ces afficheurs, dont la fabrication ne serait pas très coûteuse, s'approchent de la commercialisation.

Au SID 2010, LG Display avait présenté cet écran à cristaux liquides classiques mais rétroéclairé par une surface garnie de boîtes quantiques. © Nikkei Business Publications

Après les Led (Light Emitting Diodes) et les Oled (Organic Leds), bienvenue aux QLed, avec un Q pour Quantum. Cette nouvelle génération d'écrans utilise en effet des « boîtes quantiques » pour allumer les pixels. Ces minuscules nanoparticules inorganiques émettent de la lumière lorsqu'elles sont excitées. Elles le font sur une bande de longueurs d'onde - donc une couleur - très précise, laquelle dépend de la taille de la nanoparticule. Sur le papier, ces boîtes quantiques peuvent donc servir à réaliser un afficheur.

Comme les Oled, elles ne nécessitent pas de filtres colorés ni de fond lumineux, les inconvénients majeurs des Led, qui grèvent les performances en qualités d'affichage et en appétit électrique. Dans tous les autres compartiments du jeu, les QLed feraient mieux que les Oled : consommation électrique moindre, couleurs plus saturées, facilité de réalisation d'écrans souples et coût de fabrication plus faible.

Des boîtes quantiques en solution, émettant de la lumière dans une fine bande de longueurs d'onde, d'où des couleurs très pures. Ces nanoparticules deviennent émettrices de photons lorsqu'elles sont excitées, par un courant électrique ou par de la lumière. Cette curiosité de laboratoire pourrait devenir une nouvelle technologie d'affichage. © QD Vision

Horizon 2015

C'est du moins l'argumentaire des prosélytes de cette technique, notamment la société américaine QD Vision, issue du MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui vient de présenter un prototype abouti, de 4 pouces de diagonale (environ 10 cm),  au salon SID 2011, consacré aux écrans. Les QLed seraient ainsi les remplaçantes potentielles des Oled, qui restent trop coûteuses et trop fragiles.

Samsung a déjà présenté un prototype cette année (et collabore avec QD Vision sur ce thème) mais la technologie est encore loin d'être au point pour une production industrielle. La méthode de fabrication actuellement explorée consiste en une sorte d'impression, le motif composé de nanoparticules étant fixé sur un tampon en silicium puis appliqué sur le substrat.

Il reste encore du chemin à faire pour amener ces écrans QLed jusqu'à la commercialisation. Les entreprises concernées restent prudentes mais parlent de quelques années, au moins pour des écrans de tailles modestes, destinés à des mobiles ou des ordinateurs portables.

Cela vous intéressera aussi