La Darpa fait un appel à projet pour l’élaboration d’un appareil volant individuel qui pourrait équiper les soldats américains. © JetPack aviation
Tech

La Darpa planche sur des Jetpacks furtifs militaires

ActualitéClassé sous :Guerre du futur , DARPA , Jetpack

La Darpa étudie l'éventuelle utilisation de jetpacks à des fins militaires et lance un appel à projets. Les soldats pourraient les utiliser pour infiltrer les territoires ennemis ou pour des missions de sauvetage. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Ce bateau développé par la Darpa navigue sans pilote  Ces dernières années, les drones aériens se sont développés à grande vitesse, notamment car ils offrent de nombreux avantages. La Darpa, l’agence de recherche et développement de l’armée américaine, a donc appliqué le concept au monde maritime et construit un bateau intégralement autonome. Le voici présenté en vidéo. 

14 juillet 2019, place de la Concorde. Alors que le défilé militaire touche à sa fin, un étrange appareil évolue à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Sur une plateforme volante turbopropulsée se tient Franky Zapata, l'inventeur de ce surprenant FlyBoard Air. Un appareil qui intéresse les militaires français. Aux États-Unis, ce même concept de système de vol individuel séduit également la Darpa, l'agence chargée de la recherche en matière de technologie militaire. Au début de ce mois, elle a d'ailleurs lancé un appel à projets en ce sens auprès des entreprises technologiques. Pour proposer ce système de mobilité aérienne individuel portatif, la Darpa apporterait un financement de 225.000 dollars sur une période de six mois. Le temps de déterminer quel concept pourrait s'avérer suffisamment abouti pour pouvoir être développé concrètement.

Furtif, individuel et facile à piloter

Le gagnant de ce marché pourrait obtenir un financement de 1,5 million de dollars pour mettre au point un appareil pouvant faire évoluer des militaires dans les airs. L'aéronef pourrait servir durant les combats urbains, l'infiltration en territoire ennemi, le sauvetage de combattants ou l'exfiltration de personnel. Comme du côté des jetpacks, on ne peut pas dire que la furtivité et la discrétion soient la qualité principale de ces appareils, la Darpa évoque plusieurs possibilités dans son cahier des charges. On pourrait ainsi trouver des systèmes dotés de propulsion électrique, à hydrogène ou des systèmes individuels permettant de voler ou de planer, à l'image des Wingsuits. Dans tous les cas, l'appareil devra se déployer en dix minutes, être facile à piloter et doté d'un rayon d'action de 5 km. Il doit en outre être discret et furtif.

La Royal Navy a testé le jetpack pour déterminer si cet appareil peut embarquer rapidement sur les navires. © Gravity Industries

Des jetpacks font déjà partie des projets de différentes armées. Ainsi, l'an dernier un jetpack avait évolué sur l'eau pour aborder un navire de la Royal Navy (voir la vidéo ci-dessus). De même, il y a cinq ans, aux États-Unis, les forces spéciales américaines avaient signé un partenariat avec JetPack Aviation pour développer le JB-11, un puissant jetpack pouvant atteindre les 200 km/h.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !