Les plateformes de publicité nous géolocalisent en moyenne 400 fois par jour. © Gerd Altmann, Pixabay
Tech

Vos données personnelles sont exposées 340 fois par jour !

ActualitéClassé sous :cybersécurité , Google , vie privée

Selon un rapport irlandais, nos informations personnelles, dont la géolocalisation, seraient diffusées auprès de milliers d'entreprises en moyenne près de 400 fois par jour. L'enquête accable les publicitaires, dont Google et Microsoft, qui se livrent à de véritables enchères en temps réel.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L’incroyable trajet du trafic internet mondial  Lorsqu’on se connecte à Internet, nos données empruntent un très long trajet. Un email parcourt ainsi en moyenne 15.000 km pour parvenir à destination ! 

Nos données personnelles sont partagées des centaines de fois par jour. Un rapport du Conseil irlandais pour les libertés civiles (ICCL), intitulé « la plus grande violation de données », épingle les publicitaires et une pratique qui s'appelle RTB ou Real-Time Bidding (enchères en temps réel). C'est elle qui détermine quelles publicités sont affichées dans les pages Web ou les applications.

Les pirates ne sont que rarement les personnages mystérieux que l'on imagine. En mars, un adolescent avait accompli l'exploit de pirater Microsoft. © Futura

Lorsque vous chargez une page ou une appli contenant de la publicité, votre profil, contenant notamment votre géolocalisation et le contenu consulté, est envoyé à un serveur publicitaire. Différents annonceurs consultent ces informations, les croisent éventuellement avec d'autres données qu'ils détiennent déjà, puis enchérissent. C'est celui qui l'emporte qui voit sa publicité affichée. Toute l'opération se déroule automatiquement en quelques centaines de millisecondes.

Google et Microsoft en tête des fautifs

En moyenne, les données d'un internaute européen sont exposées 376 fois par jour, ou plus spécifiquement 340 fois par jour pour la France. Aux États-Unis, le nombre est bien plus élevé : les internautes américains voient leurs données partagées en moyenne 747 fois par jour. Parmi les publicitaires pointés du doigt, Google arrive en tête avec 21 % des diffusions RTB. Le rapport cite également Microsoft (Xandr) et d'autres grosses entreprises moins connues du grand public (Index Exchange, PubMatic, Magnite...).

Les informations personnelles sont partagées avec de nombreux annonceurs. Microsoft indique par exemple que sa plateforme Xandr peut envoyer des données à 1.647 autres entreprises. Même si elles sont censées être anonymisées, une fois diffusées, ces données peuvent être réutilisées à d'autres fins. Aux États-Unis, les informations du RTB ont notamment servi à profiler les manifestants du mouvement Black Lives Matter, ou encore pour l'outing d'un prêtre catholique homosexuel qui utilisait l'application Grindr. Reste à voir si cette pratique pourra continuer en Europe. L'Autorité de protection des données belge devrait bientôt décider si le RTB est compatible avec le Règlement général sur la protection des données (RGPD), ce qui pourrait avoir des conséquences à travers toute l'UE.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !