Vous êtes-vous déjà posé cette question : le portage salarial, c’est quoi ? Résumée en une phrase simple, la définition du portage salarial pourrait être la suivante… Un statut professionnel à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat ! Il s’agit plus précisément d’un mode de travail hybride, reconnu dans le Code du travail, en France, depuis 2008.

Cela vous intéressera aussi

En 2019, le marché du portage salarial bénéficiait déjà d’un taux d’expansion annuel moyen de 20 % et était évalué à 1,3 milliard d’euros. Vous souhaitez en apprendre plus sur ce statut désormais reconnu par les plus grands acteurs de l’emploi ? Salaires attendus en portage salarial, droits au chômage, comparatifs ou encore avantages et inconvénients liés aux sociétés de portage salarial… Retrouvez toutes les informations dont vous avez besoin dans cet article.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial se résume en une relation contractuelle qui lie les trois contractants suivants : une société de portage comme l’entreprise ABC Portage, un indépendant et ses clients. Le rôle de chacun est défini et encadré par des textes légaux.

En bref, le portage salarial est un statut qui permet l’exercice d’une activité professionnelle indépendante (également appelée activité freelance), avec tous les bénéfices liés à une couverture sociale habituellement réservée au statut de salarié.

Le portage offre un statut protecteur. © wutzkoh, Adobe Stock
Le portage offre un statut protecteur. © wutzkoh, Adobe Stock

Les avantages et inconvénients du portage salarial

Le portage salarial présente certains avantages et certains inconvénients. Focus sur les éléments principaux qui permettent, chaque année, à de nombreux travailleurs en reconversion d’opter ou non pour ce statut si particulier, en limitant les risques.

Portage salarial : les avantages

Voici les trois principaux avantages du portage salarial :

  1. La sécurité du salariat (prévoyance, retraite, mutuelle et autres avantages sociaux sont accordés comme s’il s’agissait d’un contrat salarié).
  2. Une gestion administrative simplifiée, car externalisée (la gestion administrative et comptable est prise en charge par la société de portage).
  3. L’accès à l’accompagnement et à la formation (la société de portage salarial donne accès à un accompagnement personnalisé ainsi qu’à des formations récurrentes).

Portage salarial : les inconvénients

Le portage salarial a également quelques faiblesses, avec notamment :

  • des charges et des frais de gestion plus élevés que pour d’autres statuts (les frais de gestion s’élèvent à environ 10 % et les charges à 50 %) ;
  • une éligibilité restrictive (tous les métiers et secteurs d’activité ne sont pas éligibles au portage salarial) ;
  • un droit au chômage soumis à conditions (bien que le régime du portage salarial ouvre droit au chômage, ce dernier est soumis à certaines conditions et 70 % du salaire brut perçu en portage est soustrait au montant de l’allocation).

Quel est le salaire net en portage salarial ?

En portage salarial, le salaire net est calculé en fonction du salaire brut, duquel sont déduits les frais de gestion, les cotisations sociales ainsi que la mutuelle obligatoire. Le solde net alors reversé est généralement compris entre 45 et 60 % du chiffre d'affaires initial.

Il est à noter qu’un individu en portage salarial bénéficie d’une rémunération minimale garantie. Ce salaire minimum est calculé au prorata des heures travaillées et selon un taux horaire minimum inscrit dans son contrat de travail.

Article réalisé en partenariat avec ABC Portage