Sciences

Maximum de l'essaim des météores des Léonides

ÉphémérideClassé sous :Univers

Maximum de l'essaim des météores des Léonides
Abonnez-vous à la lettre d'information Les éphémérides : tout ce qui va se passer dans le ciel au cours du mois à venir : que regarder, où regarder ?

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

L'essaim météoritique des Léonides actif du 14 au 21 novembre, tire son nom du fait que les étoiles filantes semblent provenir d'un même endroit du ciel, appelé radiant, situé dans la constellation du Lion.

Depuis 1998, l'essaim des Léonides a montré un fort taux d'activité. Il provient de la comète Tempel-Tuttle (55/P), découvert le 19 Décembre 1865 par Ernst Wilhelm Leberecht Tempel, et par Horace Parnell Tuttle le 6 Janvier 1866. Cette comète a une période de 33 ans, correspondant aux pics d'activités des fameuses Léonides dont les premières observations remontent à l'an 901. Il faut dire que cet essaim est célèbre et guetté de tous, car il a par le passé donné des pluies de météores spectaculaires. Le 17 novembre 1833, lorsque la Terre croisa l'essaim des Léonides, les observateurs de la côte des Etats-Unis purent observer une véritable pluie de météores, avec plusieurs centaines de météores par minute. Le taux horaire fut estimé entre 50.000 à 200.000 météores ! Une nouvelle pluie importante se manifesta en 1866, puis malgré un retour de la comète tous les 33 ans, les pluies furent décevantes. C'est en 1966 qu'une pluie importante fut observée de nouveau, avec un taux horaire avoisinant les 150.000 météores ! D'après les prévisionnistes, une importante pluie devait avoir lieu en 1998, mais celle-ci n'eut pas le succès espéré, d'autant plus que le pic avait eu lieu 20 heures auparavant. Toujours d'après eux, nous devrions avoir de nouveau un pic important pour 2034. D'ici là, cet essaim ne devrait pas nous décevoir.

Pour cette année, d'après les études effectuées, 2006 devrait être un très bon cru. Rien à voir avec 2005 ou il n'était prévu que 20 météores à l'heure, accompagné d'une pleine Lune. En effet cette année il est prévu plus de 100 météores à l'heure avec une Lune absente. Et ce n'est pas tout : un pic secondaire est prévu 2 jours plus tard, le 19 à 4H45 TU. Le premier pic est prévu le 17 à 20H45 TU, mais la constellation ne sera pas visible. Pour pouvoir l'observer il faudra attendre le 18 à 0H00 TU, soit 1H00 en heure locale, que la constellation du Lion soit levée. Vous trouverez celle-ci au-dessus de l'horizon Est, et c'est dans sa direction qu'il faudra observer car c'est de là que proviendront la plupart des météores.

Visibilité

À l’œil nu